Tidjane Thiam aux militants : « Quelque soit la date, la forme du scrutin, je serai candidat »

45211
Prise d'écran, Tidjane Thiam TV- Tidjane Thiam candidat à la préisence du PDCI RDA du 16 decembre 2023

[ Publié / Modifié il y a

La suspension du 8e congrès extraordinaire du Pdci-Rda a produit une onde de choc au sein des congressistes le 16 décembre 2023.

L’accès du palais des Congrès du Sofitel Abidjan hôtel ivoire étant interdite suite à une décision de justice, les militants du parti ont pris d’assaut le siège du parti difficilement accessible également.

A son arrivée, le candidat Tidjane Thiam a été envahi par la foule de militants et de sympathisants qui voulait entendre son mot. Rassurant militants et partisans, il leur dira que le « combat sera long », cependant, « si nous sommes déterminés, s’il plait à Dieu, au bout, il y aura la victoire ».

« Ce que je peux vous dire en tant que candidat, quelque soit la date, la forme du scrutin, je serai candidat. On peut changer la formule, on peut changer la date, je serai candidat », a lancé le candidat Tidjane Thiam, le 16 décembre 2023, aux environs de 12 heures à la maison du parti.

Aussi a-t-il remercié ces partisans pour leur présence, leur calme face à cette situation difficile. « Je vous invite à rester calme. Dans la vie, on ne contrôle pas les événements, mais on contrôle la manière dont on réagit aux évènements. C’est cela notre décision. Il peut toujours avoir des événements fâcheux, des événements négatifs. Mais en tant qu’être humain, Dieu nous a adonné un jugement, un contrôle sur nous-même », a-t-il soutenu. Et d’ajouter : « Il faut que nous démontrons que face à cette situation difficile, nous sommes responsables. On ne va répondre à aucune provocation. On doit se comporter comme de bons militants du Pdci-Rda qui est un parti de paix et de dialogue ».

Aussi a-t-il appelé les militants du Pdci à donner l’exemple aux Ivoiriens par leur comportement.
Il faut signaler qu’en dépit de la décision de justice de ne pas autoriser la tenue du 8e congrès extraordinaire du Pdci-Rda, suite à une plainte de deux secrétaires de section à Yopougon, les militants qui n’avaient pas connaissance de cette décision se sont déplacés massivement depuis toutes les sections du Parti pour être à Abidjan.

Du Nord, du Sud, du Centre, de l’Est et de l’Ouest, aucun des congressistes n’a voulu rater ce rendez-vous qui avait pour seul ordre du jour, l’élection du successeur à Henri Konan Bédié. Sur tous les lieux prévus pour les votes, ils étaient pour certains à 5h du matin.

Informés de la décision de justice, suite à la plainte de deux secrétaires de section, qui a trouvé écho favorable auprès des autorités de justice, ils sont restés sur les lieux, face aux forces de police. Ces dernières présentes sur les lieux exécutaient les ordres pour faire appliquer la décision de justice sans aucune violence réelle, malgré quelques petites échauffourées.

Salif D. Cheickna
fratmat.info

PARTAGER