Coronavirus : pour qui le Covid-19 est-il dangereux ?

1296

[ Publié / Modifié il y a

Le nombre de personnes touchées par le nouveau coronavirus ne cesse d’augmenter un peu partout dans l’Hexagone et a provoqué plusieurs décès. Pour qui ce virus est-il particulièrement dangereux ? Élément de réponse avec un expert.
Après avoir sévit en Chine, le Covid-19 s’est propagé dans plus de 70 pays dans le monde en quelques semaines. L’Europe est désormais bien concernée par le virus avec de nombreux pays touchés, notamment en France, qui est le deuxième foyer de contamination du Vieux continent.

Un taux de mortalité peu élevé
Selon les derniers chiffres enregistrés par l’université américaine Johns-Hopkins, 93 455 cas étaient confirmés sur la planète pour 3198 décès, ce mercredi 3 mars à midi. Cela donne un taux de mortalité d’environ 3,4%, soit bien moins que le SRAS, qui avait au taux de mortalité situé à près de 10%. Souvent comparé à la grippe saisonnière pour ses symptômes et sa transmission, le coronavirus est en revanche 3 fois plus meurtrier que la grippe selon l’OMS, qui aurait un taux de mortalité avoisinant 1%.

“Un facteur âge”
Comme pour la grippe, le coronavirus fait plus mal aux personnes qui ont un corps et un système immunitaire affaibli, comme l’explique Gérald Kierzek, médecin urgentiste contacté par Yahoo Actualités : “Il y a un facteur âge. Plus on est âgé, plus on a de maladies à cause d’un système immunitaire qui est un peu affaibli. Les complications arrivent donc pour ces personnes là.”

En revanche, selon le docteur, cela ne signifie pas que les plus jeunes n’ont rien à craindre : “Il s’agit d’un facteur risque. Cela n’exclut donc pas qu’un jeune puisse faire une complication, notamment respiratoire. La seule différence entre les deux, c’est que la personne en bonne santé va sortir de réanimation vivante, alors que ça ne sera pas forcément le cas pour les personnes âgées.”

Et les enfants ?
En revanche, depuis le début de l’épidémie, alors qu’ils sont habituellement vulnérables aux maladies infectieuses comme la grippe, aucun décès n’est à déplorer parmi les enfants de moins de 10 ans. De même que parmi les infections signalées ces derniers jours, leur nombre de celles concernant des mineurs reste limité par rapport à celui des adultes.

Un enfant de 4 ans a été contaminé à Montpellier, un enfant de 12 ans en région parisienne, deux de 1 et 5 ans en Alsace et un de 3 ans à Nice, laissant penser que le taux de contamination chez les enfants est plus faible que chez les adultes, de même que leurs symptômes seraient plus bénins que ceux des adultes.

Maxime Poul
Yahoo

PARTAGER