Côte d’Ivoire: L’université de Korhogo paralysée par la grève des enseignants

1134

Comme annoncé les enseignants de l’université Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo (nord) observent depuis lundi un arrêt de travail.

La négociation entamée par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique avec les grévistes a échoué, selon une source proche de de la Coordination Nationale des Enseignants du Supérieur et des chercheurs (CNEC).

Le chef de canton de Korhogo serait intervenu lundi afin de ramener les enseignants Search enseignants à la raison. Une Assemblée Générale Extraordinaire était donc prévue le même jour afin de décider de la conduite à tenir après la médiation du chef coutumier.

Malheureusement et à en croire notre source en question, le représentant local de la CNEC, Nangah Yves qui préparait la salle pour la réunion aurait été agressé par deux collaborateurs dont nous tairons les noms du président de l’université, Adama Coulibaly.

L’Assemblée générale a été donc reportée à une date ultérieure et la grève se poursuit paralysant ainsi les cours dans cette université.

Nous apprenons ce mardi que, les forces de l’ordre ont été déployées dans l’enceinte de ladite université.

Pour rappel, les enseignants et chercheurs de de l’université Péléforo GON COULIBALY (UPGC) de Korhogo Search Korhogo observent depuis lundi un arrêt de travail d’une semaine renouvelable, pour protester contre la « mauvaise gouvernance Search gouvernance » et le « mépris Search mépris » de l’actuel président Adama Coulibaly.

Selon ces derniers, « il a promis d’agresser physiquement les membres du bureau de la CNEC UPGC et d’utiliser sa fonction de rapporteur du CAMES pour faire échouer le dossier de candidature de leur Secrétaire général au CAMES 2018 si l’arrêt de travail prenait effet le 15 janvier 2018 ».

Donatien Kautcha, Abidjan

Koaci

PARTAGER