Un tombeau abritant un «pont magique» découvert en Chine centrale – images

1884

[ Publié / Modifié il y a

Un tombeau familial datant d’un millier d’années a été trouvé en Chine. Cette sépulture contient un «pont magique» qui devait permettre aux époux inhumés d’entretenir le lien du mariage dans l’au-delà. Il s’agit d’une découverte historique très rare, selon des chercheurs.

En Chine, un groupe d’archéologues ont découvert un tombeau remontant à l’époque de la dynastie des Song du Nord (960-1127), relate l’agence Xinhua. Le site de fouilles se trouve dans la partie centrale du pays, dans le village de Nanfentang.

La sépulture contenait les restes de deux personnes, supposément des époux. Selon des historiens, elle fait partie d’un groupe de tombes découvert en 2007 dans le même village.

Un «pont magique»
Les chambres funéraires du tombeau sont liées l’une à l’autre par le biais d’une fenêtre minuscule. En Chine, ce type de constructions s’appelait «pont magique». Il servait à entretenir le lien familial entre les époux même après la mort.

Ces ponts n’ont été construits que très rarement et sous-entendait que le couple inhumé continuerait son mariage dans l’au-delà, a expliqué Yang Ningbo, chercheur associé à l’Institut de recherche des reliques culturelles et de l’archéologie de la province de Hunan.

Dans ce même village, les archéologues ont découvert une autre sépulture, beaucoup plus ancienne que la première. Remontant à la dynastie des Han orientaux (25 à 220 de notre ère), celle-ci contenait des objets rituels et de la vaisselle.

Les fouilles du groupe de tombes fourniront des informations importantes pour l’étude de l’histoire, des coutumes et de la culture funéraire de cette région, a ajouté M.Yang.

Sputnik

Publicité
PARTAGER