Thales obtient la certification de type du système Spy’Ranger 330

4372

[ Publié / Modifié il y a

  • Le certificat de type permet à l’armée de Terre de former et entrainer les opérateurs du Système de Mini-Drones de Reconnaissance (SMDR) et de mettre en œuvre en le système en opérations extérieures (OPEX), sans autorisation de vol spécifique et de manière pérenne. 
  • Les liens industriels entre les entreprises de la Base Industrielle et Technologique de Défense (BITD) et Thales ont permis à ce système de mini-drones de bénéficier d’un design français qui participe à la souveraineté de la France. 
  • Le système de mini-drones Spy’Ranger 330 offre aux forces armées les technologies d’imagerie les plus innovantes disponibles sur le marché.

Spy’Ranger 330 @Thales

PARIS, France, Le 20 Avril 2022 -/African Media Agency(AMA)/-Le Spy’Ranger 330 qui équipe l’armée de Terre française au titre du programme SMDR (Système de Mini-Drones de Reconnaissance) a obtenu son premier certificat de type, délivré par l’autorité technique de navigabilité de la Direction générale de l’armement (DGA), gage d’efficacité éprouvée au combat. Cette certification garantit la navigabilité du SMDR et permet à l’armée de Terre d’utiliser ses systèmes de mini-drones, en formation, en entrainement et en opération, sans autorisation de vol spécifique.

Le Spy’Ranger 330 a été conçu, développé, industrialisé et produit pour le programme SMDR, sous maitrise d’ouvrage de la DGA, par la filière française des systèmes de drones légers de contact. Avec des performances trois fois supérieures à celle de son prédécesseur, le DRAC, le SMDR est une capacité structurante pour l’armée de Terre.

Les systèmes de mini-drones Spy’Ranger 330 et mini-drones tactiques Spy’Ranger 550 font partie de la famille de drone Spy’Ranger et partagent de nombreuses briques communes. La famille Spy’Ranger répond aux besoins des unités de contact et de renseignement, engagées sur des théâtres d’opérations extérieures. Ces unités disposent ainsi d’une capacité d’appui au contact et de renseignement d’origine image combinant plusieurs éléments au sein d’un même système : un drone endurant et robuste, résistant aux environnements exigeants, une chaine image contribuant à la supériorité tactique, une liaison de données sécurisée et enfin, un système de contrôle/commande (C2) simple à opérer.

Capable de remplir des missions de près de trois heures avec un rayon d’action de 30km, le système SMDR répond à ce besoin et offre aux forces armées des innovations technologiques majeures. La charge utile optronique haute-définition multi senseurs (EO et IR) gyrostabilisée Spy’Ball, le traitement performant de l’image issu des pods d’avions de combat tel que le TALIOS qui équipe le Rafale, le système de liaison de données haut débit et sécurisé micro-TMA, le système C2 Spy’C éprouvé au combat, mais aussi, le drone à propulsion électrique Spy’Ranger 330, un véhicule aérien robuste et léger grâce à son architecture et sa structure composite/carbone.

Le programme SMDR démontre que le développement d’un système de mini-drones pour remplir des missions militaires est un défi de taille compte-tenu des exigences extrêmes qui s’y rapportent, notamment en termes de survivabilité telles que cyber-attaques ou menaces électromagnétiques, et de résistance aux contraintes environnementales comme la pluie, le sable ou la poussière.

En tant que maitre d’œuvre, les équipes de Thales apportent leur savoir-faire et leur rigueur pour établir et maintenir dans la durée un haut-niveau de sécurité et de navigabilité. Le SMDR offre à la France l’accès à une nouvelle dimension dans la maîtrise souveraine des vols non habités. Depuis décembre 2020, le SMDR est engagé au Mali au sein de l’opération Barkhane par l’armée de Terre qui en est pleinement satisfaite. Utilisés de jour comme de nuit, ces systèmes de drone contribuent quotidiennement aux succès des opérations, à la sécurité des soldats et à la protection des forces, plaçant ainsi Thales comme un acteur clef de la filière mini-drone française.

« Thales et l’écosystème mini-drone sont des partenaires de confiance, aux côtés des forces et de la DGA, pour soutenir aujourd’hui l’engagement des armées avec le Système de MiniDrones de Reconnaissance. Pour relever les défis de demain issus de l’engagement des forces dans des contextes de retour des conflits de haute intensité, Thales s’appuie sur la puissance d’innovation de la filière technologique et industrielle issue du SMDR et sur des partenariats clefs pour que la France dispose des technologies essentielles. » Benoit Plantier, Vice président des activités optronique et électronique de missile, Thales.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour Thales.

À propos de Thales 
Thales (Euronext Paris: HO) est un leader mondial des hautes technologies qui investit dans les innovations du numérique et de la « deep tech » – connectivité, big data, intelligence artificielle, cybersécurité et quantique – pour construire un avenir de confiance, essentiel au développement de nos sociétés. Le Groupe propose des solutions, services et produits qui aident ses clients – entreprises, organisations, Etats – dans les domaines de la défense, de l’aéronautique, de l’espace, du transport et de l’identité et sécurité numériques, à remplir leurs missions critiques en plaçant l’humain au cœur des décisions.
Thales compte 81 000 collaborateurs dans 68 pays. En 2021, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 16,2 milliards d’euros. 

 Contact Presse
Thales, Relations médias Aéronautique de défense

 Anne-Sophie Malot 

+596 696 02 71 26 

anne-sophie.malot@thalesgroup.com

En savoir plus

Groupe Thales

Défense

Source : African Media Agency (AMA)

PARTAGER