Réconciliation/ KKB: ‘‘ Tous ceux qui ont accepté la main tendue du Président Ouattara sont rentrés dans leur pays ’’

8252
Ph: fratmat.info - Les deux artistes veulent jouer leur partition pour le succès du processus de réconciliation nationale

[ Publié / Modifié il y a

Six jours après leur arrivée en Côte d’Ivoire, dans le cadre du processus de réconciliation nationale, initié par le Chef de l’État, Alassane Ouattara, les artistes Serges Kassy et François Kency ont été reçus, hier, au cabinet du ministre de la Réconciliation et de la Cohésion nationale, Kouadio Konan Bertin, au Plateau. Cette rencontre a été l’occasion pour ces deux artistes d’exprimer leur joie de retrouver leur pays, après 12 années d’absence. Ils ont, en outre, saisi cette opportunité pour traduire leur engagement sans réserve à s’inscrire dans la dynamique de réconciliation en cours dans le pays. Ils n’ont pas manqué de relever les efforts déployés par le Président de la République pour établir le contact avec eux en Europe dans le but de faciliter leur retour.

« Je suis très heureux d’être rentré enfin dans mon pays, après 12 années. Cela a été facilité par le Chef de l’État, Alassane Ouattara, le Premier ministre, Patrick Achi et le ministre de la réconciliation et de la Cohésion nationale qui a multiplié les voyages en Europe afin de nous rencontrer et de faciliter ce retour. Je tiens à dire merci à toutes ces personnalités. Je suis là pour reprendre mon rôle d’artiste en Côte d’Ivoire et faire en sorte que le processus de réconciliation soit une réussite », a déclaré François Kency. Dans ce même élan, Serges Kassy a traduit sa disponibilité à participer à la réalisation de la réconciliation nationale. « Nous sommes là pour reprendre notre place au sein du milieu musical et de la société ivoirienne », a-t-il assuré.

Satisfait de ce dénouement heureux, KKB a rappelé que le rassemblement des fils de Côte d’Ivoire où qu’ils soient, est une priorité pour le Chef de l’État. « Le Président de la République a fait le choix de la paix et du rassemblement du peuple ivoirien. Tous ceux qui ont répondu à cette main tendue sont rentrés dans leur pays sans être inquiétés. La sécurité de tous est garantie. L’heure est au rassemblement et à la paix », a-t-il déclaré.

Gadji Céli en route pour Abidjan

Dans la foulée de son audience accordée à Serges Kassy et à François Kency, le ministre Kouadio Konan Bertin s’est rendu au pas de course dans la salle de conférence de son département ministériel où l’attendaient les anciennes gloires du football ivoirien. Objectif de cette rencontre, préparer l’arrivée imminente de l’ex-capitaine de l’équipe nationale de football, Gadji Céli, qui vit hors des frontières ivoiriennes, depuis la crise post-électorale de 2010. Selon Kouadio Konan Bertin, Gadji Céli arrivera en Côte d’Ivoire le 22 juillet, sauf glissement de calendrier. Il a fait savoir que si ce retour s’inscrit dans le cadre du processus de réconciliation, il pourrait également constituer un atout essentiel pour la mobilisation des joueurs ivoiriens, lors de la Can 2023. Le ministre s’est dit convaincu que l’ex-capitaine et ses anciens coéquipiers peuvent créer le déclic de la mobilisation des troupes ivoiriennes engagées dans cet évènement sportif. « Il faut qu’on entoure nos jeunes joueurs de toutes les compétences afin qu’ils aillent le plus loin possible. J’ai dit à l’ex-capitaine qu’il a un rôle à jouer auprès de ses petits frères. On a tous vu ses capacités de mobilisation dans les vestiaires qui ont conduit à la victoire, lors de la Can 92 au Sénégal. C’est ainsi que je l’ai convaincu de rentrer », a-t-il confié. Un avis partagé par les anciennes gloires. En effet, l’ancien coach, Yéo Martial, porte-parole du groupe, a rappelé l’importance de la cohésion pour l’atteinte des bons résultats sportifs. C’est pourquoi, il a salué l’initiative d’organiser le retour de l’ex-capitaine emblématique des Éléphants de Côte d’Ivoire .

Drmous Yeti
fratmat.info

PARTAGER