Plus de 400 Microprojets Finances pour un Montant de Plus de 4 Milliards FCFA

15148
8eme Edition du Dialogue National du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) : Plus de 400 Microprojets Finances pour un Montant de Plus de 4 Milliards FCFA: Portail Officiel du Gouvernement de Côte d'Ivoire

[ Publié / Modifié il y a

8eme Edition du Dialogue National du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) : Plus de 400 Microprojets Finances pour un Montant de Plus de 4 Milliards FCFA

Les appuis du FEM ont bénéficié à plus de 1000 villages pour environ 250 000 personnes dont 150 000 femmes et 60 000 jeunes, sur toute l’étendue du territoire ivoirien

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 3 mai 2024/APO Group/ —
Plus de 400 microprojets ont été financés par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) pour un montant de plus de 4 milliards FCFA, a révélé le ministre des Finances et du Budget, Adama Coulibaly, à l’ouverture de la 8ème édition du dialogue national du FEM.

« Plus de 400 microprojets ont été financés par le FEM au profit de 600 Organisations Communautaires de Base et 350 ONG, par le biais du Programme de microfinancements, pour un montant de plus de 4 milliards de FCFA », a indiqué le ministre Adama Coulibaly.

En termes de cibles, les appuis du FEM ont bénéficié à plus de 1000 villages pour environ 250 000 personnes dont 150 000 femmes et 60 000 jeunes, sur toute l’étendue du territoire ivoirien. Avant de préciser que la 8ème reconstitution des ressources du FEM s’est soldée, en avril 2022, par un montant global exceptionnel d’environ 3 000 milliards F CFA.

Le ministre des Finances et du Budget a indiqué que la Côte d’Ivoire, pays contributeur du FEM depuis sa création en 1991, s’est engagée pendant la phase pilote et à l’occasion des trois premières reconstitutions des ressources du FEM, pour un montant total de 14 millions de droits de tirages spéciaux, soit environ 11 ,9 milliards de F CFA.

Ce qui illustre, selon lui, toute la confiance que le gouvernement ivoirien place dans le FEM, comme instrument efficace de mobilisation des ressources de la finance verte et durable.

En outre, le ministre des Finances et du Budget a invité le secteur privé à s’intéresser au programme du FEM lié aux ressources hors dons, à des taux concessionnels, destinées au secteur privé, où notre pays est également éligible.

Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Productions vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani, a rappelé que ces programmes s’inscrivent dans la droite ligne des priorités de l’Etat en matière de conservation de la biodiversité, de préservation du couvert forestier, de réduction des émissions et d’adaptation aux effets des variations climatiques.

Créé en 1991, le FEM est un organisme multilatéral qui accorde des aides financières aux pays en développement pour réaliser les projets ayant des retombées positives pour l’Environnement mondial et favorisant des moyens de subsistance viables dans les communautés locales.

Distribué par APO Group pour Portail Officiel du Gouvernement de Côte d’Ivoire.

PARTAGER