Oneci: De nombreux ivoiriens toujours en attente de leurs CNI dépuis 2017, 2018, 2019

1220
Illustration: Linkedin

[ Publié / Modifié il y a

ONECI : DE NOMBREUX IVOIRIENS TOUJOURS EN ATTENTE DE LEURS CNI DEPUIS 2017, 2018, 2019.

Bien heureux sommes nous de voir l’ONECI annoncer la distribution des CNI dans les jours prochains. Les élections présidentielles programmées dans 4 mois, l’ONECI s’évertue donc au respect des délais, quand l’on sait son retard de deux bons mois déjà enregistré dans les annales.

Elle a en effet du mal à respecter les délais qu’elle s’est elle même librement fixés pour la distribution des CNI nouvelles. Depuis le lancement de l’opération d’identification et de renouvellement en Avril dernier, les premiers inscrits ont dû attendre longtemps et d’autres attendent encore. Ces nouvelles cartes étaient pourtant sensées être disponibles en moins de 40 jours. Que se passe t’il à l’ONECI pour qu’elle soit toujours en retard ? Elle qui semble finalement coutumière à cette mauvaise gestion.

À côté de cette situation nouvelle, rappelons qu’ils sont des milliers et des milliers d’ivoiriens qui, depuis 2017, 2018, 2019 ont déjà déboursé 5000 FCFA pour s’acquitter de leur devoir de citoyen en s’octroyant le fameux sésame. Mais malheureusement, jusqu’à ce jour, ils n’ont que leurs récépissés datant pour certains de 3 ans et 2, voire un an pour d’autres.

Jusqu’à ce jour, l’ONECI ne s’est jamais prononcée sur ce cas d’étudiants, de travailleurs, de chômeurs… Jusqu’à quand va-t-elle garder ce silence suspect ? Bref, plusieurs ivoiriens attendent une réponse. Ces citoyens sont-ils, eux aussi concernés par cette nouvelle opération d’identification lancée depuis Avril ? Ou seront ils remboursés en vue d’une re-identification ? Ou doivent t’il encore attendre sans aucune réponse ?

Une chose est sûre, le trésor public a déjà comptabilisé ces “5000, 5000”. Mais en retour, les concernés n’ont reçue aucune Carte Nationale d’identité. Que répond l’ONECI sur la question ? L’opinion nationale attend des réponses clairs de l’institution.

Ahouman Gaël Lakpa,
Auteur-Écrivain :
Poète, Romancier et Dramaturge,
Communication Politique,
Analyste sociopolitique.

Publicité
PARTAGER