Message de nouvelle année du Ministre Lida Kouassi Moïse

2234

[ Publié / Modifié il y a

Bonne et heureuse année à toutes et à tous
Bonne année à tous mes compatriotes, à tous mes amis et camarades, militantes et militants des partis politiques.
Des vœux de bonheur, de santé et de prospérité pour l’année 2019
Que Dieu nous ouvre grande et glorieuse les portes d’entrée dans l’année 2019
Je voudrais surtout souhaiter pour notre pays la Côte d’Ivoire la paix et la réconciliation nationale
Il faut que la cohésion l’unité nationale soit restaurer dans ce pays, je souhaite que pour ce faire, le gouvernement de la République de côté d’Ivoire et son Président prennent toutes les mesures, pour que les prisonniers qui restent encore en prison soit libérer.
La loi d’amnistie c’est la traduction juridique du pardon politique.
Par conséquent il me semble que l’amnistie ne devrait pas sélectionner, ne devrait pas exclure une catégorie de personnes, c’est pourquoi je plaide pour la libération totale des prisonniers de la crise post électorale et singulièrement les prisonniers militaires.
Le pardon en politique ne sélectionne pas, le pardon ne se donne pas à moitié, le pardon, il est total ou il n’est pas, c’est pourquoi j’encourage et j’exorte le gouvernement à aller plus loin pour libérer tous les prisonniers politiques.
Ce serait un pas de plus qui consolidera, qui confortera la confiance de nos compatriotes qui sont encore malheureusement en exil, pour qu’ils reviennent tous et que nous n’ayons plus aucun compatriote en exil.
Mais par dessus tout cela, je souhaite que l’année 2019 voit la libération du président Gbagbo et de son ministre Charles Blé Goudé qui sont encore malheureusement à la Haye.
Ce que les ivoiriens souhaitent c’est que ses deux personnalités de notre pays soient libérer et que ça ne soit pas une liberté provisoire mais un acquittement total pour qu’ils retrouvent tous leurs droits civiques et politiques.
Ce sera pour ce pays l’espérance de la paix de la réconciliation nationale et de l’unité retrouvée.
Je voudrais également indiquer que après la libération des prisonniers politiques de tous les prisonniers politiques, après le retour de tous les exilés, que le gouvernement s’attelle à faire les réparations des préjudices subits par les uns et les autres et que par dessus tout le gouvernement ouvre le dialogue politique.
Un pays où il n’y a pas de dialogue entre le pouvoir et l’opposition est un pays qui est à risque, ou les tensions sont permanentes comme on le voit aujourd’hui dans notre pays.
Je souhaite donc que le Président de la République, ouvre dès l’entame de l’année 2019, le dialogue politique avec son opposition pour que tous les problèmes pendant, tous les contentieux soient vidés notamment la réforme de la commission électorale indépendante qui a été d’ailleurs recommandée par toutes les instances internationales.
Que le découpage soit concensuel et qu’il y ai une liste électorale consensuelle.
C’est à ce prix, au prix de la recherche constante du compromis et du consensus que nous pourrons à nouveau, rétablir la confiance entre les ivoiriens, la paix et la réconciliation nationale.
Je voudrais surtout en appeler à la prise de conscience des militantes et des militants de l’opposition.
Nous devons savoir que l’année 2019 est une année de combat, de lutte politique pacifique.
Nous devons tout mettre en œuvre pour demander par tous les moyens démocratiques qui sont autorisés par la loi, les réformes que nous attendons au gouvernement.
C’est au prix de notre mobilisation, de notre ardeur à l’engagement que nous pourrons emmener le gouvernement à la table de négociation.
Par conséquent, nous devons comprendre que l’année 2019 est importante sur la route des élections de 2020.
C’est dès maintenant, qu’il faudra préparer 2020, nous devons nous mettre en ordre de bataille, nous devons être prêt pour la lutte pour que ceux qui sont en face de nous comprennent que nous ne pourrons pas continuer dans le monologue, dans la pratique de la pensée unique, dans les passages en force.

J’en appelle donc à tous et à toutes pour la mobilisation et je répète,
je souhaite une bonne et heureuse année à tous

PARTAGER