Lutte contre le paludisme : Les Etats-Unis sont depuis quinze ans au service de la lutte globale

401
Photo d'archives : L'équipe PMI/Côte d'Ivoire, La Représentante Pays de l'USAID et le Directeur du PNLP avec des partenaires lors d'une activité PMI

[ Publié / Modifié il y a

Abidjan, Côte d’Ivoire – Le 30 juin 2020 marque le quinzième anniversaire du lancement de PMI, l’Initiative Présidentielle des Etats-Unis contre le Paludisme dans un contexte de la pandémie au COVID-19. Ce contexte marqué par la baisse de l’utilisation des services par les populations présente un immense défi pour la lutte contre le paludisme et contraint à plus de vigilance pour éviter la recrudescence des cas de paludisme.

Dirigé par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et mis en œuvre conjointement avec les Centres de contrôle et de prévention des maladies des Etats-Unis (CDC), la création de PMI a marqué un important tournant dans la lutte globale contre le paludisme et induit un optimisme au sein des partenaires financiers pour accroître de façon significative, les ressources et attirer de nouveaux partenaires dans le cadre de la lutte.

Depuis la sélection de la Côte d’Ivoire en 2017, PMI, à travers USAID et CDC, travaille avec le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) et les partenaires internationaux pour assurer le maximum d’impact à la mise en œuvre du plan stratégique national de lutte contre le paludisme. Au titre des acquis figurent : l’acquisition de moustiquaires pour la protection des populations cibles, l’acquisition de produits antipaludiques pour le diagnostic et le traitement des cas, l’appui au suivi entomologique, le renforcement de la communication pour le changement social et comportemental et le renforcement des capacités de coordination du PNLP.

Ces efforts se poursuivront dans les années à venir pour accompagner la Côte d’Ivoire dans la mise en œuvre du nouveau plan stratégique 2021-2025.

La lutte contre le paludisme demeure un volet important dans le programme d’assistance étrangère du Gouvernement des Etats-Unis et une priorité de sécurité nationale. Prévenir et contrôler le paludisme permet de sauver des vies humaines, de contribuer de façon significative à l’éducation, à la productivité et au développement économique. Des communautés prospères sont des partenaires économiques, politiquement stables et participent à la construction d’un monde sûr pour tous.

La représentante Pays de l’USAID a ajouté que la saison des pluies actuelle avec son cortège d’inondations nous invite également à plus de vigilance au sein de la population et des familles pour éviter les affres du paludisme. C’est pourquoi nous invitons la population à continuer de dormir sous une moustiquaire et à se rendre dans un centre de santé en cas de fièvre.”

À propos de PMI : L’initiative présidentielle des États-Unis contre le paludisme (PMI) soutient 24 pays partenaires d’Afrique subsaharienne et trois programmes dans la sous-région du Grand Mékong en Asie du Sud-Est visant à prévenir, contrôler, et éliminer le paludisme. Dirigé par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et mis en œuvre conjointement avec les Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis (CDC), PMI propose des interventions prouvées efficaces et vitales, telles que les moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILDA), la pulvérisation (aspersion) intra domiciliaire d’insecticides à effet rémanent, et les médicaments essentiels ㅡ parallèlement à une assistance technique et opérationnelle catalytique qui donne aux pays partenaires les moyens de mettre fin au paludisme.

Jenny C. Debrimou

PARTAGER