Libération de prisonniers politiques: La Fidhop salue l’acte du chef de l’état et à aller plus loin

60826
Présidence ci

[ Publié / Modifié il y a

LIBERATION DE ”PRISONNIERS POLITIQUES” EN CÔTE D’IVOIRE :
LA FIDHOP SALUE L’ACTE DU CHEF DE L’ETAT ET L’EXHORTE A ALLER PLUS LOIN…

Communiqué de la FIDHOP :

• Depuis les assises de « la Phase 5 du Dialogue Politique » inter-ivoirien, qui se sont tenues à Abidjan du 16 Décembre 2021 au 4 Mars 2022, à l’initiative du Président de la République de Côte d’Ivoire, plusieurs organisations de laSociété civile, dont la FIDHOP, et des leaders de l’opposition n’ont de cesse de réclamer la libération de toutes les personnes, civiles comme militaires, ayant été arrêtées et emprisonnées consécutivement à des conflits politiques qu’a connus ce pays en 2010 ou en 2020.
• Ayant donc attendu le moment qu’il a estimé propice pour agir, avec la victoire (quasi-miraculeuse) des Éléphants footballeurs à la 34ème Edition de la Coupe d’Afrique des Nation que la Côte d’Ivoire a si bellement organisée, le Président de la République Alassane OUATTARA vient de procéder, avec une grâce présidentielle, à la libération de plusieurs détenus, des militaires ainsi que des civils, qui avaient un rapport avec des événements politiques du pays, dont notamment des proches de l’ex-Chef de l’État Laurent GBAGBO et de l’ex-Premier Ministre Guillaume SORO.
DEVANT CET IMPORTANT GESTE concrétisant la Réconciliation en Côte d’Ivoire :

• La FIDHOP salue l’acte du Président de la République et le félicite d’offrir ainsi la Paix aux populationsivoiriennes.
• La FIDHOP espère que le Chef de l’État complètera la liste des graciés, car certains ont été omis, dont par exemple le Commandant SEKA Anselme dit SEKA SEKA ; et tient à ce que la mesure touche aussi celles et ceux placés sous contrôle judiciaire.
• La FIDHOP prie enfin le Président de la République de protéger et consolider tous ces acquis de la Paix, en faisant en sorte que la prochaine élection présidentielle de 2025 ne soit point le lieu de conflits sociopolitiques meurtriers en Côte d’Ivoire. Ainsi, après avoir réformé totalement la Commission Électorale Indépendante (CEI) :
– Soit le Président OUATTARA renonce à briguer un autre mandat ;
– Soit il prend une mesure permettant la réinscription sur la liste électorale des Citoyens Laurent GBAGBO, Guillaume Kigbafori SORO et Charles BLE GOUDE…
Au nom de la FIDHOP, J’AI DIT !

Fait depuis BOUAKE, le 23Février 2024
LE PRÉSIDENT DE LA FIDHOP: Dr BOGA SAKO

PARTAGER