Le président Laurent Gbagbo reçoit les conjointes de tous les prosonniers d’opinion

2006
Montage: Ivorian.Net- 02 Août 2021. Le président Laurent Gbagbo en son cabinet (ancien QG de campagne). 𝗖𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗿𝗲𝗻𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗮 𝗲́𝘁𝗲́ 𝗶𝗻𝗶𝘁𝗶𝗲́𝗲 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗲 𝗣𝗿𝗲́𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗟𝗮𝘂𝗿𝗲𝗻𝘁 𝗚𝗯𝗮𝗴𝗯𝗼 𝗮𝗳𝗶𝗻 𝗱'𝗲𝘅𝗽𝗿𝗶𝗺𝗲𝗿 𝗼𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗲𝗹𝗹𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗱𝗲 𝘃𝗶𝘃𝗲 𝘃𝗼𝗶𝘅 𝘀𝗮 𝗰𝗼𝗺𝗽𝗮𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝘀𝗼𝗻 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗶𝗲𝗻 𝗮 𝗰𝗲𝘀 𝗳𝗮𝗺𝗶𝗹𝗹𝗲𝘀 𝗲𝗻 𝗽𝗲𝗶𝗻𝗲.

[ Publié / Modifié il y a

Son Excellence le Président Laurent GBAGBO a reçu, en audience, les conjoints de tous les prisonniers des différentes crises politiques depuis 2011, sans distinction d’opinion politique, ce lundi 02 Août 2021 à 11 heures en son cabinet (ancien QG de campagne) sis à la Riviera Attoban derrière le commissariat du 30 eme arrondissement.

𝗖𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗿𝗲𝗻𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗮 𝗲́𝘁𝗲́ 𝗶𝗻𝗶𝘁𝗶𝗲́𝗲 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗲 𝗣𝗿𝗲́𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗟𝗮𝘂𝗿𝗲𝗻𝘁 𝗚𝗯𝗮𝗴𝗯𝗼 𝗮𝗳𝗶𝗻 𝗱’𝗲𝘅𝗽𝗿𝗶𝗺𝗲𝗿 𝗼𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗲𝗹𝗹𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗱𝗲 𝘃𝗶𝘃𝗲 𝘃𝗼𝗶𝘅 𝘀𝗮 𝗰𝗼𝗺𝗽𝗮𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝘀𝗼𝗻 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗶𝗲𝗻 𝗮 𝗰𝗲𝘀 𝗳𝗮𝗺𝗶𝗹𝗹𝗲𝘀 𝗲𝗻 𝗽𝗲𝗶𝗻𝗲.
Ces épouses venues très nombreuses sont regroupées au sein de trois (03) associations : L’association des femmes et familles des détenus d’opinion en Côte d’Ivoire (𝗔𝗙𝗙𝗗𝗢-𝗖𝗜) présidée par Mme Désirée Douati, le Collectif des femmes et parents des détenus politiques de la Crise Post-électorale de Côte d’Ivoire (𝗖𝗢𝗙𝗘𝗗) présidée par Mme Simone Datte et le 𝗰𝗼𝗹𝗹𝗲𝗰𝘁𝗶𝗳 𝗱𝗲𝘀 𝗳𝗲𝗺𝗺𝗲𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗱𝗲́𝘁𝗲𝗻𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝗚𝗣𝗦, présidé par Mme Anne Marie Bonifon.
Quatre interventions ont meublé la rencontre du jour: celle du Secrétaire général du FPI, Dr ASSOA Adou, de Mme Georgette Dogbo Blé du COFED, de Mme Dosso Seydou du GPS et du Président Laurent Gbagbo.
𝗗𝗿 𝗔𝘀𝘀𝗼𝗮 𝗔𝗱𝗼𝘂 a présenté le contexte de la rencontre :
” 𝐷𝑒𝑝𝑢𝑖𝑠 2011, 𝑏𝑒𝑎𝑢𝑐𝑜𝑢𝑝 𝑑’𝐼𝑣𝑜𝑖𝑟𝑖𝑒𝑛𝑠 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒𝑠 𝑎𝑛𝑡𝑖-𝑐ℎ𝑎𝑚𝑏𝑟𝑒𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑚𝑜𝑟𝑡. 𝐽𝑒 𝑙𝑒 𝑑𝑖𝑠, 𝑝𝑎𝑟𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙’𝑎𝑠𝑠𝑒𝑚𝑏𝑙𝑒́𝑒, 𝑗𝑒 𝑣𝑜𝑖𝑠 𝑚𝑜𝑛 𝑎𝑚𝑖 𝑒𝑡 𝑓𝑟𝑒̀𝑟𝑒 𝐷𝑎𝑛𝑜 𝐷𝑗𝑒́𝑑𝑗𝑒́ 𝑞𝑢𝑖 𝑎 𝑒́𝑐ℎ𝑎𝑝𝑝𝑒́ 𝑎̀ 𝑙𝑎 𝑚𝑜𝑟𝑡 𝑔𝑟𝑎̂𝑐𝑒 𝑎̀ 𝑠𝑜𝑛 𝑒́𝑝𝑜𝑢𝑠𝑒. 𝑈𝑛𝑒 𝑛𝑢𝑖𝑡, 𝑖𝑙 𝑎 𝑝𝑖𝑞𝑢𝑒́ 𝑢𝑛𝑒 𝑐𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑒𝑡 𝑠𝑎 𝑓𝑒𝑚𝑚𝑒 𝑎 𝑎𝑝𝑝𝑒𝑙𝑒́ 𝑟𝑎𝑝𝑖𝑑𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝐿’𝐴𝑚𝑏𝑎𝑠𝑠𝑎𝑑𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑒 𝐹𝑟𝑎𝑛𝑐𝑒 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑞𝑢’𝑜𝑛 𝑙𝑢𝑖 𝑣𝑖𝑒𝑛𝑛𝑒 𝑒𝑛 𝑎𝑖𝑑𝑒. 𝐿𝑒𝑠 𝑓𝑒𝑚𝑚𝑒𝑠 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑑𝑜𝑛𝑐 𝑛𝑜𝑠 𝑝𝑖𝑙𝑖𝑒𝑟𝑠, 𝑛𝑜𝑠 𝑠𝑜𝑢𝑡𝑖𝑒𝑛𝑠. 𝑙𝑒 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡 𝑎 𝑑𝑒́𝑐𝑖𝑑𝑒́ 𝑑𝑒 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑟𝑒𝑛𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟𝑒𝑟 𝑝𝑎𝑟𝑐𝑒 𝑞𝑢’𝑖𝑙 𝑚’𝑎𝑣𝑎𝑖𝑡 𝑐ℎ𝑎𝑟𝑔𝑒́ 𝑑’𝑒́𝑐𝑟𝑖𝑟𝑒 𝑎𝑢 𝑀𝑖𝑛𝑖𝑠𝑡𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑗𝑢𝑠𝑡𝑖𝑐𝑒 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑣𝑜𝑖𝑟 𝑛𝑜𝑠 𝑐𝑎𝑚𝑎𝑟𝑎𝑑𝑒𝑠 𝑓𝑟𝑒̀𝑟𝑒𝑠 𝑑𝑒́𝑡𝑒𝑛𝑢𝑠 𝑒𝑛 𝑝𝑟𝑖𝑠𝑜𝑛. 𝑀𝑎𝑖𝑠 𝑙𝑒 𝑚𝑖𝑛𝑖𝑠𝑡𝑟𝑒 𝑚’𝑎 𝑟𝑒́𝑝𝑜𝑛𝑑𝑢 𝑔𝑒𝑛𝑡𝑖𝑙𝑙𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑞𝑢𝑒 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑝𝑎𝑠 𝑝𝑜𝑠𝑠𝑖𝑏𝑙𝑒. 𝐸𝑡 𝑙𝑒 𝑝𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡 𝐺𝑏𝑎𝑔𝑏𝑜 𝑎 𝑑𝑖𝑡, 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑐𝑒 𝑐𝑎𝑠, 𝑗𝑒 𝑟𝑒𝑐𝑒𝑣𝑟𝑎𝑖 𝑙𝑒𝑠 𝑑𝑎𝑚𝑒𝑠 𝑝𝑎𝑟𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑐𝑒 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑒𝑙𝑙𝑒𝑠 𝑞𝑢𝑖 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑠𝑜𝑢𝑡𝑖𝑒𝑛𝑛𝑒𝑛𝑡, 𝑞𝑢𝑖 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑛𝑜𝑠 𝑝𝑟𝑒𝑚𝑖𝑒𝑟𝑠 𝑠𝑜𝑢𝑡𝑖𝑒𝑛𝑠. 𝐶’𝑒𝑠𝑡 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑐𝑒 𝑠𝑒𝑛𝑠 𝑞𝑢’𝑖𝑙 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑎 𝑎𝑝𝑝𝑒𝑙𝑒́ 𝑒𝑡 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑙𝑢𝑖 𝑞𝑢𝑖 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑝𝑎𝑟𝑙𝑒𝑟𝑎. ”
𝗠𝗺𝗲 𝗚𝗲𝗼𝗿𝗴𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗗𝗼𝗴𝗯𝗼 𝗕𝗹𝗲́ s’est exprimée au nom du COFED et des épouses des détenus civils et militaires de la crise post-électorale de 2011:
” (…) 𝑀. 𝑙𝑒 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡, 𝑎𝑢 𝑛𝑜𝑚 𝑑𝑢 𝐶𝑂𝐹𝐸𝐷, 𝑗𝑒 𝑣𝑜𝑢𝑑𝑟𝑎𝑖𝑠 𝑡𝑟𝑎𝑑𝑢𝑖𝑟𝑒 𝑡𝑜𝑢𝑡𝑒 𝑙𝑎 𝑔𝑟𝑎𝑛𝑑𝑒 𝑗𝑜𝑖𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠, 𝑓𝑒𝑚𝑚𝑒𝑠 𝑑𝑒 𝑑𝑒́𝑡𝑒𝑛𝑢𝑠, 𝑟𝑒𝑠𝑠𝑒𝑛𝑡𝑜𝑛𝑠 𝑑𝑒𝑝𝑢𝑖𝑠 𝑣𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑙𝑖𝑏𝑒́𝑟𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑒𝑡 𝑣𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑎𝑟𝑟𝑖𝑣𝑒́𝑒 𝑎𝑢 𝑝𝑎𝑦𝑠 𝑙𝑒 17 𝐽𝑢𝑖𝑛 2021. 𝑉𝑜𝑠 𝑐𝑎𝑚𝑎𝑟𝑎𝑑𝑒𝑠 𝑐𝑖𝑣𝑖𝑙𝑠 𝑒𝑡 𝑚𝑖𝑙𝑖𝑡𝑎𝑖𝑟𝑒𝑠 𝑜𝑛𝑡 𝑠𝑢𝑏𝑖 𝑙𝑒 𝑚𝑎𝑟𝑡𝑦𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑑𝑒́𝑡𝑒𝑛𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑎𝑟𝑏𝑖𝑡𝑟𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑒́𝑚𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒́𝑒 𝑑𝑒 𝑡𝑜𝑢𝑡𝑒𝑠 𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑖𝑟𝑒𝑠 𝑓𝑜𝑟𝑚𝑒𝑠 𝑑𝑒 𝑚𝑎𝑙𝑡𝑟𝑎𝑖𝑡𝑎𝑛𝑐𝑒. 𝑀𝑎𝑖𝑠 𝑣𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑎𝑟𝑟𝑖𝑣𝑒́𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑠𝑜𝑢𝑙𝑎𝑔𝑒. 𝑁𝑜𝑢𝑠 𝑣𝑜𝑢𝑑𝑟𝑜𝑛𝑠 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑒𝑥𝑝𝑜𝑠𝑒𝑟 𝑡𝑜𝑢𝑡𝑒 𝑙𝑎 𝑔𝑟𝑎𝑡𝑖𝑡𝑢𝑑𝑒 𝑒𝑡 𝑙𝑎 𝑟𝑒𝑐𝑜𝑛𝑛𝑎𝑖𝑠𝑠𝑎𝑛𝑐𝑒 𝑑𝑒 𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑓𝑎𝑖𝑡𝑒𝑠 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑛𝑜𝑠 𝑒́𝑝𝑜𝑢𝑥. 𝑀. 𝐿𝑒 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡, 𝑙’𝑎𝑐𝑡𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑝𝑜𝑠𝑒𝑧 𝑎𝑢𝑗𝑜𝑢𝑟𝑑’ℎ𝑢𝑖, 𝑒𝑛 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑟𝑒𝑐𝑒𝑣𝑎𝑛𝑡, 𝑒𝑠𝑡 𝑢𝑛 𝑎𝑐𝑡𝑒 𝑑𝑒 𝑟𝑒́𝑐𝑜𝑛𝑓𝑜𝑟𝑡 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑛𝑜𝑢𝑠. 𝐿𝑎 𝑟𝑒𝑛𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟𝑒 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑙𝑒 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡 𝐴𝑙𝑎𝑠𝑠𝑎𝑛𝑒 𝑂𝑢𝑎𝑡𝑡𝑎𝑟𝑎 𝑒𝑠𝑡 𝑢𝑛𝑒 𝑔𝑟𝑎𝑛𝑑𝑒 𝑙𝑢𝑒𝑢𝑟 𝑑’𝑒𝑠𝑝𝑜𝑖𝑟 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑛𝑜𝑢𝑠. 𝐸𝑡 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑦 𝑎𝑡𝑡𝑒𝑛𝑑𝑜𝑛𝑠 𝑏𝑒𝑎𝑢𝑐𝑜𝑢𝑝. 𝑀𝑒𝑟𝑐𝑖 𝑀. 𝐿𝑒 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡, 𝑞𝑢𝑒 𝐷𝐼𝐸𝑈 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑏𝑒́𝑛𝑖𝑠𝑠𝑒. ”
𝗠𝗺𝗲 𝗗𝗼𝘀𝘀𝗼 𝗦𝗲𝘆𝗱𝗼𝘂, parlant au nom des épouses des détenus proches du GPS, a évoqué les situations difficiles dans lesquelles les femmes des détenus vivent :
” 𝑀. 𝐿𝑒 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡 𝐿𝑎𝑢𝑟𝑒𝑛𝑡 𝐺𝑏𝑎𝑔𝑏𝑜, 𝑚𝑜𝑛 𝑚𝑎𝑟𝑖 𝑒𝑠𝑡 𝑑𝑒́𝑡𝑒𝑛𝑢 𝑒𝑛 𝑝𝑟𝑖𝑠𝑜𝑛 𝑎̀ 𝑙𝑎 𝑀𝑎𝑐𝑎. 𝐽𝑒 𝑠𝑜𝑢𝑓𝑓𝑟𝑒 𝑝𝑎𝑟𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑗𝑒 𝑠𝑢𝑖𝑠 𝑚𝑒̀𝑟𝑒 𝑑𝑒 6 𝑒𝑛𝑓𝑎𝑛𝑡𝑠. 𝐽𝑒 𝑠𝑢𝑖𝑠 𝑢𝑛𝑒 𝑠𝑖𝑚𝑝𝑙𝑒 𝑣𝑒𝑛𝑑𝑒𝑢𝑠𝑒 𝑑’𝑎𝑢𝑏𝑒𝑟𝑔𝑖𝑛𝑒𝑠 𝑎𝑢 𝑚𝑎𝑟𝑐ℎ𝑒́ 𝑒𝑡 𝑗𝑒 𝑛𝑒 𝑝𝑒𝑢𝑥 𝑝𝑎𝑠 𝑠𝑢𝑏𝑣𝑒𝑛𝑖𝑟 𝑎𝑢𝑥 𝑏𝑒𝑠𝑜𝑖𝑛𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑓𝑎𝑚𝑖𝑙𝑙𝑒. 𝑀𝑜𝑛 𝑓𝑖𝑙𝑠 𝑛’𝑎 𝑝𝑢 𝑡𝑒𝑟𝑚𝑖𝑛𝑒𝑟 𝑠𝑜𝑛 𝑎𝑛𝑛𝑒́𝑒 𝑙’𝑎𝑛𝑛𝑒́𝑒 𝑑𝑒𝑟𝑛𝑖𝑒̀𝑟𝑒 faute de moyens financiers . 𝑁𝑜𝑢𝑠 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑑𝑒𝑚𝑎𝑛𝑑𝑜𝑛𝑠 𝑝𝑎𝑟𝑑𝑜𝑛 𝑑𝑒 𝑝𝑙𝑎𝑖𝑑𝑒𝑟 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑐𝑎𝑠 𝑑𝑒 𝑛𝑜𝑠 𝑚𝑎𝑟𝑖𝑠 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑞𝑢’𝑖𝑙𝑠 𝑠𝑜𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑙𝑖𝑏𝑒́𝑟𝑒́𝑠, 𝑝𝑎𝑟𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑠𝑜𝑢𝑓𝑓𝑟𝑜𝑛𝑠 𝑒́𝑛𝑜𝑟𝑚𝑒́𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑀. 𝐿𝑒 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡 𝐿𝑎𝑢𝑟𝑒𝑛𝑡 𝐺𝑏𝑎𝑔𝑏𝑜. 𝑁𝑜𝑢𝑠 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑒𝑛 𝑠𝑢𝑝𝑝𝑙𝑖𝑜𝑛𝑠 , 𝑓𝑎𝑖𝑡𝑒𝑠 𝑞𝑢𝑒𝑙𝑞𝑢𝑒 𝑐ℎ𝑜𝑠𝑒 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑛𝑜𝑠 𝑚𝑎𝑟𝑖𝑠. ”
𝗗𝗮𝗻𝘀 𝘀𝗼𝗻 𝗶𝗻𝘁𝗲𝗿𝘃𝗲𝗻𝘁𝗶𝗼𝗻, 𝗹𝗲 𝗣𝗿𝗲́𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗟𝗮𝘂𝗿𝗲𝗻𝘁 𝗚𝗯𝗮𝗴𝗯𝗼, 𝘁𝗿𝗲̀𝘀 𝘀𝗲𝗻𝘀𝗶𝗯𝗹𝗲 𝗮̀ 𝗹𝗮 𝘀𝗶𝘁𝘂𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗶𝘀𝗼𝗻𝗻𝗶𝗲𝗿𝘀, 𝗮 𝘁𝗲𝗻𝘂 𝗮̀ 𝗲𝘅𝗽𝗿𝗶𝗺𝗲𝗿 𝘁𝗼𝘂𝘁 𝘀𝗼𝗻 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗶𝗲𝗻 𝗮̀ 𝗹𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗰𝗼𝗻𝗷𝗼𝗶𝗻𝘁𝘀 𝗲𝘁 𝗳𝗮𝗺𝗶𝗹𝗹𝗲𝘀 𝗿𝗲𝘀𝗽𝗲𝗰𝘁𝗶𝘃𝗲𝘀. 𝗜𝗹 𝗮 𝘀𝘂𝗿𝘁𝗼𝘂𝘁 𝗶𝗻𝘀𝗶𝘀𝘁𝗲́ 𝘀𝘂𝗿 𝘀𝗼𝗻 𝗱𝗲́𝘀𝗶𝗿 𝗱𝗲 𝘃𝗼𝗶𝗿 𝗹𝗶𝗯𝗲́𝗿𝗲𝗿, 𝘁𝗿𝗲̀𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗮𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁, 𝗰𝗲𝘂𝘅 𝗲𝗻𝗰𝗼𝗿𝗲 𝗶𝗻𝗰𝗮𝗿𝗰𝗲́𝗿𝗲́𝘀. 𝗜𝗹 𝗮 𝗰𝗼𝗻𝗰𝗹𝘂 𝘀𝘂𝗿 𝗹𝗲 𝗺𝗲𝘀𝘀𝗮𝗴𝗲 𝗱𝗲 𝗺𝗼𝗯𝗶𝗹𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝘁𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗶𝗻𝘂𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗰𝗼𝗺𝗯𝗮𝘁, 𝗻𝗼𝗻 𝘀𝗲𝘂𝗹𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 pour 𝗹𝗮 𝗹𝗶𝗯𝗲́𝗿𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝘁𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗶𝘀𝗼𝗻𝗻𝗶𝗲𝗿𝘀 𝗱’𝗼𝗽𝗶𝗻𝗶𝗼𝗻 𝗺𝗮𝗶𝘀 𝗮𝘂𝘀𝘀𝗶 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗼𝘂𝗿 𝗱𝗲 𝘁𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗲𝘅𝗶𝗹𝗲́𝘀, 𝗲𝗻𝗰𝗼𝗿𝗲 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗰𝗮𝗺𝗽𝘀 𝗮𝘂 𝗚𝗵𝗮𝗻𝗮, 𝗧𝗼𝗴𝗼, 𝗕𝗲𝗻𝗶𝗻, 𝗟𝗶𝗯𝗲𝗿𝗶𝗮 𝗲𝘁 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗽𝗹𝘂𝘀𝗶𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗮𝘂𝘁𝗿𝗲𝘀 𝗽𝗮𝘆𝘀.
Le Président Laurent Gbagbo, a remis une enveloppe symbolique aux épouses des détenus d’opinion, en guise de soutien afin de leur permettre de rendre continuellement visite à leurs époux.
𝗖𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗿𝗲𝗻𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗺𝗽𝗮𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻 𝘀’𝗶𝗻𝘀𝗰𝗿𝗶𝘁 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗮 𝗱𝗲́𝗺𝗮𝗿𝗰𝗵𝗲 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗮 𝗿𝗲𝗰𝗼𝗻𝗰𝗶𝗹𝗶𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗻𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝗮𝗹𝗲 𝗽𝗿𝗼̂𝗻𝗲́𝗲 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗲 𝗣𝗿𝗲́𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗟𝗮𝘂𝗿𝗲𝗻𝘁.
Les avocats des détenus ont également pris part à cette rencontre. Le pool d’avocats est dirigé par Me Dirabou, le doyen d’âge.

SC FPI

PARTAGER