Ce portail en Côte d’Ivoire est un nouveau pas qui sécurise l’internet

1588

[ Publié / Modifié il y a

Sous embargo jusqu’au 17 septembre (00h01)
Le portail en Côte d’Ivoire est un nouveau pas qui sécurise internet

« Ceci est un pas important pour faire d’internet un endroit plus sûr pour tous, où qu’ils soient dans le monde. »
Un nouveau portail en ligne qui, pour la première fois, va offrir aux citoyens de Côte d’Ivoire un endroit sécurisé et anonyme pour signaler les abus sexuels sur enfants en ligne.
L’organisation caritative internationale basée au Royaume Uni, l’Internet Watch Foundation, a aujourd’hui (17 septembre) lancé un nouveau portail donnant aux citoyens de Côte d’Ivoire un outil pour signaler le matériel d’abus sexuels sur enfants s’ils tombent dessus en ligne.
Ce portail est disponible en deux langues – français et anglais – ce qui permet à plus de gens de signaler facilement des images ou vidéos qu’ils peuvent voir en ligne. Il est accessible ici :
https://report.iwf.org.uk/ci.
L’IWF est l’organisation basée au Royaume Uni qui est responsable pour trouver et retirer d’internet ces images et vidéos d’abus sexuels sur enfants.
Une fois signalé à travers le nouveau portail, ce matériel est évalué par les analystes expérimentés de l’IWF au Royaume Uni.
Si ce matériel contient des abus sexuels sur enfants, il est ensuite être bloqué et retiré d’internet.
L’IWF a travaillé avec l’Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC Côte d’Ivoire, au sein du gouvernement de Côte d’Ivoire, pour installer le portail.
Ce partenariat a été crucial pour aider à joindre des représentants des forces de l’ordre, des organisations caritatives locales et ONGs, des géants de l’industrie internet et d’autres Ministères autour de ce projet, qui ont soutenu le lancement pendant la Table Ronde le célébrant.
Susie Hargreaves OBE, Directrice Générale de l’IWF, explique que « C’est un pas important pour faire d’internet un endroit plus sûr pour tous, où qu’ils soient dans le monde.
« A chaque fois que ces images et vidéos sont circulées, les victimes sont meurtries encore et encore. Ces enfants ne peuvent pas aller de l’avant, même lorsque l’abus physique est derrière eux, parce qu’ils savent que ces images et vidéos sont encore visionnées et partagées.
« Les enfants sur ces images et vidéos sont de vrais enfants. Ils sont des victimes réelles, et tous ceux qui partagent ces horreurs doivent savoir qu’ils alimentent la demande, ce qui cause les abus en premier lieu. »
Ce portail est le 42e Portail de Signalement IWF. Il est le 19e à être implanté en Afrique et le 24e portail sponsorisé par le Fond Global.
Les portails IWF sont maintenant disponibles autour du monde en 17 langues (Arabe, Anglais, Espagnol, Français, Hindi, Indonésien, Kazakh, Lingala, Malaysien, Mongolien, Népali, Pashto, Portugais, Swahili, Ukrainien, Urdu, Wolof).
Notes aux éditeurs :
Contact :
Josh Thomas, Attaché de Presse de l’IWF josh@iwf.org.uk +44 (0) 7377 727058
Ce que nous faisons :
Nous rendons l’Internet plus sûr. Nous aidons les victimes d’abus sexuels sur enfants autour du monde en identifiant et en retirant les images et vidéos de leur abus qui sont en ligne. Nous cherchons des images et vidéos d’abus sexuels d’enfants et nous offrons un endroit pour signaler au public de façon anonyme. Ensuite, nous les faisons retirer. Nous sommes une association caritative à but non lucratif et nous sommes soutenus par l’industrie Internet mondiale et la Commission Européenne.
Pour plus d’informations, visitez : www.iwf.org.uk.
L’IWF fait partie de UK Safer Internet Centre, travaille avec Childnet International et le South West Grid for Learning pour promouvoir l’utilisation sécurisée et responsable des technologies.
L’IWF travaille de façon globale pour retirer le matériel d’abus sexuels sur enfants. Si vous tomber malencontreusement sur une image ou vidéo de quelqu’un qui semble être en dessous de 18 ans, signalez-le à l’IWF. Les signalements peuvent être fait de façon anonyme et confidentielle – nous n’avons pas besoin de vos coordonnées, seulement de votre aide.

Josh Thomas, IWF Press Officer josh@iwf.org.uk +44 (0) 7377 727058

Publicité
PARTAGER