L’ACA soutient un projet routier en Angola financé par la Deutsche Bank pour un montant de 305 millions d’USD

13653
Vera Daves, Ministre Angolaise des Finances

[ Publié / Modifié il y a

L’ACA soutient un prêt de Deutsche Bank (DB), d’une valeur de 305 millions d’USD, au Ministère angolais des Finances pour la construction et la réhabilitation d’un projet de route nationale.
Ce projet d’infrastructure est une priorité pour le Gouvernement angolais car il facilitera le commerce et améliorera le réseau de transport et de logistique sur un corridor stratégique.
Cette transaction représente le premier financement bénéficiant d’une franchise de sinistre de l’ACA dans le pays.

Nairobi, le 23 juin 2023 – Agence africaine d’assurance du commerce, (L’ACA) a apporté un appui à Deutsche Bank en lui fournissant une couverture d’assurance globale contre les risques de non-paiement, assurant ainsi la banque contre le risque de non-paiement par le Gouvernement angolais de la facilité de prêt octroyée au Ministère des Finances pour financer la construction et la réhabilitation d’une route nationale en Angola.

Le projet d’infrastructure constitue une priorité stratégique pour le Gouvernement angolais dans la mesure où il facilitera les échanges et améliorera le réseau de transport et de logistique sur un tronçon du corridor stratégique 1 100 km – qui est l’axe principal de la région métropolitaine de Luanda- et accroîtra l’accès au port de Luanda tout en servant de voie auxiliaire au chemin de fer de Luanda.

L’assurance garantie de prêt de l’ACA servira à financer la réhabilitation de la route nationale EN230, notamment le tronçon entre les localités de Muamussanda, dans la province de Lunda Norte, et de Saurimo, dans la province de Lunda Sul, sur une distance de 267 km (Lots 6 à 9). De surcroît, le projet comprend la construction de la nouvelle variante de la route circulaire de Saurimo sur un prolongement de 39,5 km (Lot 10), soit au total 306,5 km.

Dans une déclaration, le ministère angolais des finances a exprimé la reconnaissance du gouvernement pour le soutien et la collaboration de l’ATI dans le cadre du projet de réhabilitation de la section EN230 : Malanje – Saurimo en particulier, et les avantages futurs de l’adhésion de l’Angola à l’ACA.

« Le tronçon Malanje – Saurimo de l’EN230 est un investissement stratégique pour la construction d’infrastructures routières d’interconnexion provinciale qui permettront de relier le Nord et l’Est du pays pour dynamiser la circulation des personnes et des marchandises. Ce projet est une priorité du Gouvernement et est inclus dans le Programme national de développement (PND) 2022-2027. Ce projet permettra de se rendre, depuis la capitale du pays, dans la pointe est du pays et même jusqu’à la frontière avec la République de Zambie. Une fois les travaux achevés, le transport aérien ne sera plus le seul moyen d’accès à cette région et illustrera notre intention de résoudre le problème de la désertification de la population, » peut-on lire dans la déclaration.

Ce projet marque une étape importante car il constitue la première initiative de financement en Angola à bénéficier d’une franchise de sinistre fournie par l’ACA. La réhabilitation et le prolongement de la route EN230 s’inscrivent dans un plan de développement plus large visant à améliorer l’ensemble des infrastructures de transport du pays. De par son accès à l’océan Atlantique et les frontières qu’il partage avec des pays enclavés riches en minerais, l’Angola dispose du potentiel pour devenir une hub logistique majeur en Afrique australe.

Maryam Khosrowshahi, coresponsable de la couverture de l’Afrique, responsable des marchés de capitaux de la dette du secteur public de la zone CEEMEA et présidente de Global SSA à la Deutsche Bank, a déclaré que la banque était fière des multiples facettes de sa relation avec la République d’Angola et le ministère des finances.

« Nous sommes honorés d’avoir été sélectionnés comme partenaire de choix dans cette initiative essentielle de développement d’infrastructures. De plus, nous remercions l’ACA pour notre partenariat et le soutien apporté par cette organisation au montage réussi de ce projet. L’Angola est engagé dans un programme de réforme économique et nous continuons de coopérer étroitement sur plusieurs projets de financement prioritaires à fort impact social et/ou pérennes, qui bénéficieront durablement au peuple angolais. La Deutsche Bank reste à la pointe de la structuration de financements innovants sur le continent africain au cours des dernières années, » a déclaré Mme Khosrowshahi.

Manuel Moses, PDG d’ACA, a déclaré que l’assureur panafricain était convaincu de la viabilité de ce projet, le gouvernement angolais ayant réaffirmé son engagement en faveur de ce projet en tant que priorité.

« L’ACA, principale Institution de Financement du Développement fournissant des services d’assurance sur le continent, continue de jouer son rôle déterminant en soutenant des projets d’infrastructures stratégiques dans ses pays membres. L’ACA continuera de soutenir la République d’Angola dans ses efforts pour améliorer ses infrastructures et favoriser une croissance économique durable. Je profite également de cette occasion pour remercier la DB pour son soutien constant et son engagement en faveur du continent, comme en témoignent les projets que nous avons menés en commun au fil des ans, » a déclaré M. Manuel.

Vera Daves, Ministre Angolaise des Finances
Vera Daves, Ministre Angolaise des Finances

Adhésion à l’ACA

La République d’Angola est devenue le 21è État membre et le premier État membre lusophone de l’ACA en février 2023, avec une souscription au capital de 25 millions d’USD. Son adhésion a été financée par le Ministère angolais des Finances, et ce, à partir des recettes provenant du projet phare d’approvisionnement en eau de BITA – un investissement public stratégique qui consiste en la construction d’infrastructures pour le traitement, l’approvisionnement et le stockage de l’eau potable dont bénéficieront 2,5 millions de personnes en Angola. Le financement du projet de BITA a également bénéficié d’une garantie conjointe de l’ACA et de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD).

Si l’Angola n’a que récemment adhéré à l’ACA, l’organisation a déjà soutenu des transactions dans le pays représentant des investissements d’une valeur supérieure à 1,4 milliard d’USD dans des secteurs tels que la construction, l’énergie et le gaz, les infrastructures, le commerce et les transports, l’approvisionnement en eau, enfin le commerce de gros et de détail. De même, plusieurs nouveaux projets sont en cours.

Petite start-up africaine opérationnelle dans seulement sept pays en 2001, l’ACA est devenue une institution panafricaine d’assurance de premier plan avec une présence à travers le contient et le monde.

L’ACA soutient un prêt de Deutsche Bank (DB), d’une valeur de 305 millions d’USD, au Ministère angolais des Finances pour la construction et la réhabilitation d’un projet de route nationale.

Ce projet d’infrastructure est une priorité pour le Gouvernement angolais car il facilitera le commerce et améliorera le réseau de transport et de logistique sur un corridor stratégique.

Cette transaction représente le premier financement bénéficiant d’une franchise de sinistre de l’ACA dans le pays.

Nairobi, le 23 juin 2023 – Agence africaine d’assurance du commerce, (L’ACA) a apporté un appui à Deutsche Bank en lui fournissant une couverture d’assurance globale contre les risques de non-paiement, assurant ainsi la banque contre le risque de non-paiement par le Gouvernement angolais de la facilité de prêt octroyée au Ministère des Finances pour financer la construction et la réhabilitation d’une route nationale en Angola.

Le projet d’infrastructure constitue une priorité stratégique pour le Gouvernement angolais dans la mesure où il facilitera les échanges et améliorera le réseau de transport et de logistique sur un tronçon du corridor stratégique 1 100 km – qui est l’axe principal de la région métropolitaine de Luanda- et accroîtra l’accès au port de Luanda tout en servant de voie auxiliaire au chemin de fer de Luanda.

L’assurance garantie de prêt de l’ACA servira à financer la réhabilitation de la route nationale EN230, notamment le tronçon entre les localités de Muamussanda, dans la province de Lunda Norte, et de Saurimo, dans la province de Lunda Sul, sur une distance de 267 km (Lots 6 à 9). De surcroît, le projet comprend la construction de la nouvelle variante de la route circulaire de Saurimo sur un prolongement de 39,5 km (Lot 10), soit au total 306,5 km.

Dans une déclaration, le ministère angolais des finances a exprimé la reconnaissance du gouvernement pour le soutien et la collaboration de l’ATI dans le cadre du projet de réhabilitation de la section EN230 : Malanje – Saurimo en particulier, et les avantages futurs de l’adhésion de l’Angola à l’ACA.

« Le tronçon Malanje – Saurimo de l’EN230 est un investissement stratégique pour la construction d’infrastructures routières d’interconnexion provinciale qui permettront de relier le Nord et l’Est du pays pour dynamiser la circulation des personnes et des marchandises. Ce projet est une priorité du Gouvernement et est inclus dans le Programme national de développement (PND) 2022-2027. Ce projet permettra de se rendre, depuis la capitale du pays, dans la pointe est du pays et même jusqu’à la frontière avec la République de Zambie. Une fois les travaux achevés, le transport aérien ne sera plus le seul moyen d’accès à cette région et illustrera notre intention de résoudre le problème de la désertification de la population, » peut-on lire dans la déclaration.

Ce projet marque une étape importante car il constitue la première initiative de financement en Angola à bénéficier d’une franchise de sinistre fournie par l’ACA. La réhabilitation et le prolongement de la route EN230 s’inscrivent dans un plan de développement plus large visant à améliorer l’ensemble des infrastructures de transport du pays. De par son accès à l’océan Atlantique et les frontières qu’il partage avec des pays enclavés riches en minerais, l’Angola dispose du potentiel pour devenir une hub logistique majeur en Afrique australe.

Maryam Khosrowshahi, coresponsable de la couverture de l’Afrique, responsable des marchés de capitaux de la dette du secteur public de la zone CEEMEA et présidente de Global SSA à la Deutsche Bank, a déclaré que la banque était fière des multiples facettes de sa relation avec la République d’Angola et le ministère des finances.

« Nous sommes honorés d’avoir été sélectionnés comme partenaire de choix dans cette initiative essentielle de développement d’infrastructures. De plus, nous remercions l’ACA pour notre partenariat et le soutien apporté par cette organisation au montage réussi de ce projet. L’Angola est engagé dans un programme de réforme économique et nous continuons de coopérer étroitement sur plusieurs projets de financement prioritaires à fort impact social et/ou pérennes, qui bénéficieront durablement au peuple angolais. La Deutsche Bank reste à la pointe de la structuration de financements innovants sur le continent africain au cours des dernières années, » a déclaré Mme Khosrowshahi.

Manuel Moses, PDG d’ACA, a déclaré que l’assureur panafricain était convaincu de la viabilité de ce projet, le gouvernement angolais ayant réaffirmé son engagement en faveur de ce projet en tant que priorité.

« L’ACA, principale Institution de Financement du Développement fournissant des services d’assurance sur le continent, continue de jouer son rôle déterminant en soutenant des projets d’infrastructures stratégiques dans ses pays membres. L’ACA continuera de soutenir la République d’Angola dans ses efforts pour améliorer ses infrastructures et favoriser une croissance économique durable. Je profite également de cette occasion pour remercier la DB pour son soutien constant et son engagement en faveur du continent, comme en témoignent les projets que nous avons menés en commun au fil des ans, » a déclaré M. Manuel.

La République d’Angola est devenue le 21è État membre et le premier État membre lusophone de l’ACA en février 2023, avec une souscription au capital de 25 millions d’USD. Son adhésion a été financée par le Ministère angolais des Finances, et ce, à partir des recettes provenant du projet phare d’approvisionnement en eau de BITA – un investissement public stratégique qui consiste en la construction d’infrastructures pour le traitement, l’approvisionnement et le stockage de l’eau potable dont bénéficieront 2,5 millions de personnes en Angola. Le financement du projet de BITA a également bénéficié d’une garantie conjointe de l’ACA et de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD).

Si l’Angola n’a que récemment adhéré à l’ACA, l’organisation a déjà soutenu des transactions dans le pays représentant des investissements d’une valeur supérieure à 1,4 milliard d’USD dans des secteurs tels que la construction, l’énergie et le gaz, les infrastructures, le commerce et les transports, l’approvisionnement en eau, enfin le commerce de gros et de détail. De même, plusieurs nouveaux projets sont en cours.

Petite start-up africaine opérationnelle dans seulement sept pays en 2001, l’ACA est devenue une institution panafricaine d’assurance de premier plan avec une présence à travers le contient et le monde.

Manuel Moses, Directeur Général de l'ACA.
Manuel Moses, Directeur Général de l’ACA.

À propos de l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique
L’ACA a été créée en 2001 par les États africains afin de couvrir les risques de crédit et d’investissement d’entreprises qui font affaires en Afrique. L’ACA offre principalement de l’assurance risque politique, de l’assurance-crédit et des cautions. Depuis sa création, l’ACA a appuyé des investissements et des échanges commerciaux d’une valeur de 78 milliards d’USD en Afrique. L’ACA maintient depuis plus de dix ans une notation de crédit ‘A/Stable’ pour la solidité financière et le crédit de contrepartie de Standard & Poor’s, et en 2019, elle a été notée A3/Stable par Moody’s, qui a maintenant été révisée à A3/Positive. www.ati-aca.org

Media Fast PR

PARTAGER