Jeux de la Francophonie 2023: Belle moisson ivoirienne à Kinshasa

5853
9es Jeux de la Francophonie qui se sont déroulés, du 27 juillet au 6 août, à Kinshasa

[ Publié / Modifié il y a

Les lampions se sont éteints, dimanche dernier, sur les 9es Jeux de la Francophonie qui se sont déroulés, du 27 juillet au 6 août, à Kinshasa, en République démocratique du Congo. Pays hôte de l’édition précédente en 2017, la Côte d’Ivoire s’est bien illustrée en se classant 7e sur les 27 pays médaillés, au classement général.
Au total, la Côte d’Ivoire a glané 15 médailles, dont 13 pour le Sport. Concernant la culture, elle n’a obtenu que 2 médailles, à savoir une en argent pour le Freestyle et l’autre en bronze dans le concours de chanson.
L’athlétisme et la lutte ont porté la Côte d’Ivoire
Sur le plan sportif, la performance des athlètes ivoiriens est à saluer et à encourager. Surtout qu’au final, seulement 25 athlètes sont partis à Kinshasa. Cette sélection s’est avérée judicieuse, puisque les disciplines retenues ont relevé le défi, notamment l’athlétisme et la lutte qui ont rapporté 12 médailles sur les 13 obtenues en Sport.
Ces deux disciplines se portent très bien et elles l’ont démontré une fois de plus, lors de ces jeux. En athlétisme, 4 médailles d’or ont été décrochées par les Ivoiriens. Au total, l’athlétisme a obtenu 7 médailles. Et les satisfactions sont venues des sprinteuses Koné Maboundou et Gbaï Jessika qui se sont offertes chacune deux médailles (or et argent). Les deux héritières de Marie Josée Ta Lou se sont même payées le luxe de battre un record des Jeux au niveau du 200 m féminin avec des chronos de 22.43 pour Gbaï Jessika et 22.53 pour Koné Maboundou.
L’ancien record détenu par Marie Josée Perec était 22.60 sur la même distance. Les deux Ivoiriennes se sont littéralement baladées au niveau du sprint en réussissant également un doublé, au cours de la finale du 100 m féminin.
Youin Amy et Yapi N’De Caroline ont fait autant en lutte Gbaï Jessika et Koné Maboundou ont régalé en athlétisme. Pour la lutte, c’étaient Youin Amy et Yapi N’Dé Caroline. En effet, elles ont également été doublement médaillées (or et argent) en lutte libre et en lutte africaine. Au total, ce sont 5 médailles (2 en or, 2 en argent et 1 en bronze) que la lutte a offert à la Côte d’Ivoire. C’est le fruit d’un travail bien planifié par la fédération ivoirienne de lutte dirigée par Honoré Allou qui avait déjà fait honneur à la Côte d’Ivoire aux 8es Jeux de la Francophonie à Abidjan en 2017.
Dans l’ensemble, selon les organisateurs, ces 9es Jeux de la Francophonie, à l’instar de ceux de 2017 à Abidjan, ont connu un succès avec des milliers de personnes rassemblées au stade des Martyrs de Kinshasa pour suivre l’apothéose. Cette édition aura rassemblé 3 500 participants composés près de 2 000 concurrents, 37 délégations et 600 journalistes accrédités.
Céleste Kolia

fratmat.info

PARTAGER