Investi candidat du Ppa-CI, Gbagbo de nouveau : « Donnez-moi le pouvoir et je vous le rendrai »

9425
Laurent Gbagbo investi candidat du Ppa-CI. (Ph: Dr)

[ Publié / Modifié il y a

PPA CI TV – CÉRÉMONIE D’INVESTITURE DU PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO CANDIDAT DU PPAC-CI

« En 2025, donnez-moi le pouvoir et je vous le rendrai », a plaidé Laurent Gbagbo, le vendredi 10 mai 2024, à Abidjan. Afin d’aller à la conquête des électeurs, dès le 14 juillet, l’ex-Président ivoirien entamera une tournée nationale pour expliquer son programme de société.

Le président du Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (Ppa-CI) qui venait d’être fraîchement investi candidat par son parti se rendra à Port-Bouët, Cocody, Yopougon en vue d’expliquer les dix piliers de la renaissance de la Côte d’Ivoire.

Après son investiture, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, Laurent Gbagbo a promis, s’il est élu, de ne faire qu’un seul mandat.

« Il faut donc préparer la relève parce que même quand nous gagnerons cette élection présidentielle en 2025, je m’abstiendrai d’un second mandat », a-t-il promis.

C’est dans une salle aux couleurs du Ppa-CI que Laurent Gbagbo a été formellement investi candidat à la présidentielle de 2025. Cet acte statutaire du Ppa-CI a été historiquement posé par Assoa Adou.

Démarche lente. Mais rassurante. Sourire aux lèvres. Laurent Gbagbo avec à ses côtés sa compagne Nady Bamba, a pris place dans la salle mythique du réceptif hôtelier servant de cadre à cette investiture.

Son adresse à ses partisans a duré 1h 15 min. Très en verve devant ses sympathisants surchauffés, le candidat du Ppa-CI a pris plusieurs engagements et fait plusieurs annonces.

Il a promis notamment de favoriser le leadership des femmes et des jeunes. Il a parlé de nouveau de transférer la capitale à Yamoussoukro. Des chantiers déjà connus.

Dans son rôle d’opposant, l’ancien Chef d’Etat a souhaité une refonte de la Commission électorale indépendante (Cei). Car à l’en croire, cet organe chargé d’organiser les élections est source de malentendus.

Laurent Gbagbo a également pris l’engagement de faire acheter les produits agricoles à de meilleurs prix. Et d’industrialiser le pays.

Pour lui, la Côte d’Ivoire n’a pas besoin d’un économiste, mais d’un dirigeant politique. A l’image des anciens dirigeants français : De Gaulle, Georges Pompidou, François Mitterrand, Jacques Chirac…

Patrick N’Guessan
fratmat.info

PARTAGER