Grand Bassam: Quand la devanture de l’hôpital transformée en dépôt d’ordures

7687
Quand la devanture de l’hôpital transformée en dépôt d’ordures. (Ph:Bassamnews)

[ Publié / Modifié il y a

La devanture d’un centre de santé de la ville de Grand Bassam fonctionnel est transformée en dépotoir d’ordures ménagères. En tout cas, c’est le constat qui est fait depuis quelques jours par les usagers de l’hôpital général et les voisins de cet établissement hospitalier.

Et pourtant, une pancarte placardée au mur de la bâtisse indique qu’il est formellement ‘’interdit de déposer les ordures là’’.

Comment comprendre que l’on vienne déposer des ordures le long du mur d’un hôpital ?

Selon M. Brice Odilon Kauffy, c’est la nuit que les gens viennent se débarrasser de leurs ordures en ces lieux. Il soupçonne les populations riveraines de se livrer à cette pratique.

M. Habib Konaté, lui pense qu’il ne faut pas rejeter la faute sur les populations. Pour lui, il faut sensibiliser la société de collecte d’ordures et la mairie de la ville « à faire leur travail, notamment celui de ramasser les ordures à travers la ville ». Avant de préciser que des taxes sont prélevées sur les factures d’eau et d’électricité pour ce service.

M. Koffi Koffi. lui, estime qu’il faut voir en cette pratique un acte de ras-le-bol des populations submergées par les ordures non ramassées.

« Pensez-vous que la population est assez irresponsable pour aller jeter les ordures devant l’hôpital ? », interroge-t-il. Avant d’affirmer « les poubelles sont remplies, les dépotoirs refusent les ordures, les déchets sont devenus les voisins des populations.

Pour M. Koffi, il faut arrêter de « toujours vouloir indexer la population de l’incompétence des structures administratives ».

« Une population ça se discipline, ça se corrige », fait savoir M. Manu M’bra. Il explique que si les ordures sont déposées en ces lieux « il n’y a personne pour sanctionner ceux qui le font à qui la faute ? ».

Théodore Kouadio
fratmat.info

PARTAGER