Forces navales : Le maître Bamba Djaratou, 1ère femme brevetée commando parachutiste ivoirien

1281

[ Publié / Modifié il y a

Si le lieutenant Laurence Adjoua Aka vient de rentrer dans l’histoire de la gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire, du côté des forces navales, le maitre commando Bamba Djaratou du groupement des fusiliers marins commandos (Gfumaco) l’est un peu plutôt. Se distinguant au sein des fusiliers marins commando.

Le maître commando Bamba Djaratou est la première femme brevetée commando parachutiste ivoirien, depuis la création de la Marine nationale et même de l’histoire de l’armée de notre pays.

Pour ces collègues et au regard de son parcours, le sous-officier Bamba Djaratou est un commando marin qui n’a pas d’égal. Certes, elle est commando en général avec toutes les implications opérationnelles, miss Bamba à l’instar du Général Akissi est parachutiste au Gfumaco de la Marine nationale.

Elle est la seule femme, jusqu’à preuve du contraire, qui a glané de nombreuses qualifications (Propulsiste, manœuvrier, missilier etc), avant d’être brevetée également moniteur de techniques d’autodéfense en 2017 par l’armée Française avant de brillamment valider tous ses sauts de commando parachutiste au Centre d’Instruction de Rabat-salé au Maroc.

Loin rafales de flash, des estimes et des éventuelles faveurs lors des manœuvres tactiques sur terrain, miss Bamba Djaratou est devenue depuis 2012 et reste la première seule femme brevetée commando parachutiste ivoirien, depuis la création de la Marine nationale et même de l’histoire de l’armée de notre pays.

Témoins des chaudes missions de reconnaissance et des patrouilles lagunaires dans les années d’ébullitions à la Flottille lagunaire dans le cadre de la lutte contre la piraterie et de la contrebande, le maitre fusilier s’est faite très indispensable. Meilleur tireur aux M16, AK 47 et Pistolet automatique 9 mm, elle garde encore le rythme de l’endurance depuis ses années brevet fusilier de la 12eme promotion en 2012.

Infos : Vako Sama (Service presse Marine nationale)
Salif D. Cheickna
fratmat.info

PARTAGER