Fonds d’Entretien Routier : Mme Annick Tohé Lasmel à la tête

6526
ComEvidens: Après avoir assuré un brillant intérim, et avoir été soumise à un processus de recrutement rigoureux et minutieux, Mme Annick Tohé Lasmel est à la tête du Fonds d'Entretien Routier depuis un an.

[ Publié / Modifié il y a

Après avoir assuré un brillant intérim, et avoir été soumise à un processus de recrutement rigoureux et minutieux, Mme Annick Tohé Lasmel est à la tête du Fonds d’Entretien Routier depuis un an.

A sa prise de fonction, plusieurs missions prioritaires lui ont été assignées :
⁃ Apaiser le climat social
⁃ Rassurer les fournisseurs et apurer une grande partie de la dette
⁃ Rassurer les banques et les bailleurs de fonds
⁃ Renforcer le contrôle interne

Au regard de ces missions, la nouvelle directrice générale du FER, a pris à bras le corps la complétion, la livraison et la mise en service des chantiers majeurs dont le péage de Grand-Bassam, le péage et l’autoroute de Tiebissou, et l’aire de stationnement d’Allokoi; ainsi que la levée de fonds, vitale pour réaliser les grands projets structurants contenus dans le PND 2021-2025, notamment pour rendre le secteur du transport routier plus dynamique en menant des travaux d’aménagement et de bitumage de routes neuves et le renforcement de routes revêtues.

Malgré la conjoncture économique globale, elle a conduit une gestion financière méticuleuse qui a permis, dans un laps de temps très court, de payer 80% de la dette fournisseurs, avec un objectif de finaliser les 20% restants à la fin février 2023.img.25.01.2023eEn interne, une restructuration a également été conduite pour améliorer le cadre de travail, réformer les procédures, effectuer un grand nombre de promotions internes pour des collaborateurs qui avaient besoin d’être boostés et faire quelques recrutements.Discrète, et attachée à la redevabilité, Mme Annick Tohé Lasmel recueille l’assentiment plein et entier de son Conseil d’Administration ainsi que le soutien actif de sa tutelle M. Amédée Koffi Kouakou, Ministre de l’équipement et de l’entretien routier. Au regard des réalisations en à peine une année et des résultats, on souligne également le satisfecit du Premier Ministre M. Patrick Achi et du chef de l’Etat, le Président Alassane Ouattara.

Il est dommage de constater que des personnes malveillantes décident lâchement de s’en prendre à cette femme dynamique et travailleuse, présente sur le terrain auprès de ses agents, au service des populations, et qui incarne la qualité des jeunes cadres ivoiriens et le leadership féminin promu par le président de la république qui a approuvé son recrutement et lui a accordé toute sa confiance.

Il est regrettable de voir le triste spectacle donné par la diffusion de fausses captures d’écran pour salir l’image de cette dame, et par ricochet celle de l’action présidentielle et celle de notre pays. Des enquêtes approfondies, conduites par la Plate-forme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC) et la Direction de l’information et des traces technologiques (DITT), ont confirmé la fabrication de fausses captures, bien que le bricolage de conversations peu logiques saute déjà aux yeux. La PLCC et la DITT ont également retracé les appareils utilisés pour émettre ces ignobles captures et ont déjà identifié l’ancien DAF du FER et proche conseiller de Mme Lasmel, en la personne de M. ZOH Richmond et son frère cadet M. ZOH Aristide. Pour brouiller les pistes, certains ont évoqué la vengeance. Mais comment peut-on tenir cette thèse quand le concerné avait été promu par Mme Lasmel qui collabore étroitement avec lui et lui accordait toute sa confiance ? Parmi les multiples inventions répandues dans cette cabale désolante, le soi-disant « faux diplôme ». Peut-on vraiment se jouer de l’intelligence des ivoiriens en remettant ainsi en cause le processus de recrutement millimétré conduit par un cabinet international des plus émérite et avalisé par la Primature et la Présidence de la Côte d’Ivoire ? Entacher ainsi la probité du gouvernement est odieux et inacceptable.

Les enquêtes seront conduites jusqu’au bout et la loi s’appliquera comme il se doit. Les auditions se poursuivent pour retracer toute cette filière néfaste et plusieurs personnes continuent d’être convoquées et écoutées par la police. Chaque personne impliquée sera identifiée et arrêtée.

Malgré la tourmente, Mme Annick Tohé Lasmel ne relâche pas. Les perspectives du FER sont très positives et cela est de bon augure pour l’économie ivoirienne. Les prochains mois verront l’élargissement du péage d’Attinguié dès la fin Janvier 2023 puis la complétion et la mise en service des péages de Moapé et Thomasset. Ce sera ensuite la complétion et la mise en service du péage de Bouaké, de San Pedro et du 4ème pont.

Le travail et le service aux ivoiriens, pour tenir les engagements du gouvernement sont sa priorité

Source: ATB

PARTAGER