Fif-Fifa: Sam Etiassé “Le comité de normalisation est dangereux pour le football ivoirien c’est dangereux pour la Côte d’Ivoire”

3432

[ Publié / Modifié il y a

FIF-FIFA:
Sam Etiassé “Le comité de normalisation est
dangereux pour le football ivoirien c’est dangereux
pour la Côte d’Ivoire”

Le football ivoirien est à l’arrêt depuis le mois d’août 2020. Et la dernière décision de la FIFA ne rend pas les choses faciles pour la Fédération Ivoirienne deFootball (FIF). Car le Conseil de la FIFA a décidé de mettre sous-tutelle la FIF, par la désignation d’un Comité de Normalisation pour la Fédération Ivoirienne en vertu de l’art 8, al.2 des statuts de la FIFA.

Cette décision tombe comme un coup dur sur la Fédération Ivoirienne de Football. D’ailleurs, elle n’est pas passée inaperçu pour le Directeur Exécutif de la FIF, Sam Etiassé qui a déclaré le Jeudi 31 décembre 2020, sur une chaine privée ivoirienne que :”Le comité de normalisation est dangereux pour le football ivoirien c’est dangereux pour la Côte d’Ivoire”.

Cette décision résulte du fait que, les instances dirigeantes du football ivoirienne ne sont pas parvenues à organiser une procédure électorale conforme aux exigences statutaires et réglementaires applicables à toutes les associations membres de la FIFA. Le mandat du comité de Normalisation comprendra les tâches suivantes : *gérer les affaires courantes de la FIF ; *réviser partiellement les statuts et le code électoral de la FIF (lorsque nécessaire dans le contexte des élections) afin de garantir leur conformité avec les Statuts et les exigences de la FIFA, et veiller à leur adoption par l’assemblée générale de la FIF ; *réviser les statuts de certaines parties prenantes ; et *en dernier lieu, agir en qualité de commission électorale pour l’organisation de l’élection d’un nouveau comité exécutif de la FIF (lorsque nécessaire dans le contexte des élections) afin de garantir leur conformité avec les Statuts et
les exigences de la FIFA, et veiller à leur adoption par l’assemblée générale de la FIF ; *réviser les statuts de certaines parties prenantes ; et en dernier lieu, agir en qualité de commission électorale pour l’organisation de l’élection d’un nouveau comité exécutif de la FIF sur la base des statuts et du code électoral révisés.

Suite à cette décision, la réaction du Comité Exécutif ne s’est pas fait attendre :” le Comité Exécutif va exercer toutes les voies de recours devant le Tribunal Arbitral du sport (TAS). Dans son communiqué du 21 décembre, la direction exécutif précise que: ” la FIFA n’ayant pas donné de suite aux différentes demandes de levée de suspensions du processus électoral, la FIF considère ce silence de la FIFA comme un rejet de sa demande, et se trouve contrainte de saisir le TAS afin de solliciter de cette juridiction l’annulation pure et simple de la décision de suspension”. Selon Sam Etiassé:« Nous ne partons pas en victime résignée au TAS, nous sommes convaincus de nos arguments, le TAS ne suit pas les hommes et les institutions mais les faits, ils vont dire le droit, Nous sommes sûrs de gagner ce procès, le cas de la Côte d’Ivoire est différent des autres pays qui sont sous normalisation, nous sommes sereins et sans bruit et nous allons doucement! » Pour l’instant Pas d’élection, donc pas de championnat national de football. C’est toujours l’impasse à la Fédération Ivoirienne de Football (FIF).

Le football ivoirien reste suspendu.

Fernando Zeguiba
Ivorian.Net

PARTAGER