Divo / Investiture de Graddh-Afrique: Dr Boga Sako a plaidé pour le retour de Soro Guillaume et Blé Goudé

1581
Credit: Fernando Zeguiba - Ivorian.Net / Dr Boga Sako Grvais à Divo / Investiture de Graddh-Afrique: Dr Boga a plaidé pour le retour de Soro Guillaume et Blé Goudé

[ Publié / Modifié il y a

“Si M.OUATTARA veut être candidat, qu’il fasse que les deux autres soient candidats.
Moi je veux que les trois grands se retirent”

Le Président Fondateur de la FIDHOP et GRADDH-AFRIQUE Dr Boga Sako Gervais a tenu une conférence publique le 23 juillet 2023 au foyer du lycée 3 de Divo. Le thème portait sur ” La nécessité de la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire “. Un sujet qu’il a développé avant l’investiture du Bureau de GRADDH-AFRIQUE.

Photos


Contraint à l’exil suite à la crise post-électorale de 2011. Le Fondateur de la Fondation Ivoirienne pour l’Observation et la Surveillance des Droits de l’Homme et la vie Politique (FIDHOP), dit être rentré en Côte d’Ivoire pour la réconciliation nationale.

C’est dans cette dynamique que, ce samedi 23 juillet 2022 au foyer du lycée 3 de Divo, l’enseignant chercheur à l’université Alassane Ouattara de Bouaké a tenu une conférence publique sur “La nécessité de la réconciliation nationale “.

Selon lui, après être rentré de l’exil à Abidjan le 09 juillet 2021, il avait lancé un appel” si les trois grands leaders acceptent de se rencontrer, ils vont libérer la Côte d’Ivoire”
En effet, le fait que, les présidents Laurent Gbagbo et Henry Konan Bedié se déplacent pour alller rencontrer l’actuel Chef d’État au palais” je suis très heureux, car c’est une rencontre salutaire”.

“Les trois grands rigolent mais les partisans ne rigolent pas.Le problème national c’est les élections présidentielles. Si M.OUATTARA veut être candidat, qu’il fasse que les deux autres soient candidat aussi. Moi je veux que, les trois se retirent. Nous sommes engagés dans la réconciliation, la Côte d’ivoire est notre patrimoine, car elle n’appartient pas à Laurent Gbagbo, ni à Alassane Ouattara. C’est notre seul pays, battons nous pour la Côte d’ivoire. Ce n’est pas à Laurent Gbagbo seul ni Alassane qui vont réconcilier la Côte d’ivoire.”

Poursuivant, le natif du Lôh Djibouah après avoir fait le bilan, admet ” nous avons perdu 10 années pour rien. Dix ans après, les même acteur sont encore présents. Il faut avoir le courage de le dire, 10 ans après, il n’y a pas de vainqueur ni de vaincu. Y’a pas de plus fort ni de plus faible. Les généraux sont encore en prison alors que, le Président GBAGBO Laurent est acquitté. Je constate que c’est une injustice. À Duekoué nous avons frôlé, le génocide.

Je suis revenir d’exil pour dire aux ivoiriens, après 10 ans, qu’ils doivent donner dos à la violence. Je dis aux partisans de Laurent GBAGBO, prenons la voie de la non violence. Aux partisans d’Alassane OUATTARA tôt ou tard, vous serez dans l’opposition. Je dis à tous les ivoiriens aimons la côte d’Ivoire.

La jeune génération doit être plus intelligente. Moi avec Soro Guillaume nous nous sommes parlés. On sait compris. Mes rapports avec Charles Blé Goudé, on est en phase.

Le militant engagé et passionné des droits de l’homme s’est dit préoccupé, car la question de la réconciliation, c’est aussi, la réintégration des compatriotes qui sont rentrés de l’exil. Car on peut pas être dans un pays émergent et avoir nos frères qui ne savent pas où dormir et sans travail. Il faut que, la république puisse les recevoir.

En terme de recommandations, Dr Boga Sako a plaidé pour le retour de Soro Guillaume et Charles Blé Goudé. ”J’ai participé aux dialogue politique. Je préfère que, Guillaume Soro rentre ainsi que, Blé Goudé. Et que tous les militaires recouvrent la liberté. La violence dont nous avons hérité de nos trois aînés nous a retardé. La réconciliation est notre meilleur héritage.”

Notons que, après la conférence, Dr Boga Sacko a investi le bureau de GRADDH-AFRIQUE-côté d’Ivoire. Présidé par Armand DJAMA. “Chèr jeune vous avez choisi, la meilleure voie. Nos parents nous ont laissé des valeurs intrinsèques qu’il nous faut utiliser pour mener le bon combat, le combat Juste”

Rappelons que, à cette conférence étaient présentes les autorités religieuses et coutumières.

Envoyé spécial à Divo
Fernando Zeguiba
Ivorian.Net

PARTAGER