Des soldats nigériens annoncent un coup d’État à la télévision nationale

5131
BBC News : Des soldats nigériens annoncent un coup d’État à la télévision nationale

[ Publié / Modifié il y a

Un groupe de soldats nigériens sont apparus à la télévision nationale hier soir pour annoncer un coup d’État.

Ils ont déclaré avoir dissous la constitution, suspendu toutes les institutions et fermé les frontières du pays.

Le président du Niger, Mohamed Bazoum, est retenu par les troupes de la garde présidentielle depuis le début de la journée de mercredi.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken lui a promis le “soutien indéfectible” de Washington lors d’un appel téléphonique.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a également déclaré avoir parlé au président et lui avoir offert le soutien total de l’ONU.

M. Bazoum est un allié occidental clé dans la lutte contre le militantisme islamiste en Afrique de l’Ouest.

Deux pays voisins, le Mali et le Burkina Faso, ont connu des coups d’État déclenchés par des soulèvements djihadistes ces dernières années.

Dans ces deux pays, les nouveaux chefs militaires se sont brouillés avec la France, l’ancienne puissance coloniale, qui a également dirigé le Niger.

On ne sait pas exactement où se trouve M. Bazoum, mais dans un communiqué publié jeudi matin sur le réseau social Twitter, il a déclaré que les “acquis durement gagnés seront préservés” et que les Nigériens qui aiment la démocratie y veilleront.

Lors de l’annonce télévisée de mercredi, le colonel Amadou Abdramane, entouré de neuf autres soldats en uniforme, a déclaré : “Nous, les forces de défense et de sécurité, avons décidé de mettre fin au régime que vous connaissez : “Nous, les forces de défense et de sécurité, avons décidé de mettre fin au régime que vous connaissez.

“Cette décision fait suite à la détérioration continue de la situation sécuritaire et à la mauvaise gouvernance économique et sociale.

Il a également déclaré que toutes les institutions du pays avaient été suspendues et que les responsables des ministères s’occuperaient des affaires courantes.

“Tous les partenaires extérieurs sont priés de ne pas interférer”, a-t-il poursuivi. “Les frontières terrestres et aériennes sont fermées jusqu’à ce que la situation soit stabilisée.

Il a ajouté qu’un couvre-feu nocturne prendrait effet de 22h00 à 05h00 heure locale jusqu’à nouvel ordre.

Le colonel Maj Abdramane a déclaré que les soldats agissaient pour le compte du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP).

Après l’annonce télévisée des soldats, M. Blinken a demandé la libération du président Bazoum.

Il a déclaré lors d’une conférence de presse en Nouvelle-Zélande que “cela constitue clairement une tentative de prise de pouvoir par la force et de bouleversement de la constitution”.

Laurence Peter
BBC News

Retrouvez l’article sur BBC

PARTAGER