Côte d’Ivoire / Décrispation : Soro prêt à danser le tango avec Bacongo

26312
Guillaume Soro, président de Générations et Peuples Solidaires (GPS)

[ Publié / Modifié il y a

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux le vendredi 26 juillet 2024, Guillaume Soro, président de Générations et Peuples Solidaires (GPS), a annoncé qu’il rentrerait en contact avec Ibrahim Cissé Bacongo, secrétaire exécutif du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). « M. Guillaume Kigbafori Soro a pris connaissance, avec un certain intérêt, des déclarations de M. Cissé Ibrahim Bacongo, secrétaire exécutif du RHDP. En conséquence, il a décidé de lui envoyer une délégation », précise ledit communiqué signé de Moussa Touré, conseiller spécial et directeur de communication de Guillaume Soro. Selon le conseiller spécial, cette initiative d’envoyer une délégation vers le secrétaire exécutif du RHDP prouve « la détermination et la volonté de M Soro à prioriser le dialogue constructif dans l’intérêt supérieur de la nation ».

En effet, ce communiqué intervient après, la réaction de Ibrahim Cissé Bacongo, aux échanges téléphoniques que le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a eu il y a environ un mois, avec Guillaume Soro. Cissé Bacongo avait réagi au cours d’une conférence de presse qu’il a animée, le 25 avril 2024, au siège du RHDP, à la rue Lepic dans la commune de Cocody à Abidjan. Les cadres du RHDP présents à cette conférence ont favorablement accueilli le coup de fil entre Guillaume Soro et Alassane Ouattara. « C’est une bonne démarche qui va dans le sens de la réconciliation nationale », a déclaré Ibrahim Cissé Bacongo, invitant Guillaume Soro et ses proches à consolider ce pas.

Bien avant cette conférence du RHDP, Guillaume Soro avait dans un message sur les réseaux sociaux dénoncé des préalables que lui auraient exigé des cadres du RHDP, pour son retour. « Chers tous, presqu’un mois après mes échanges téléphoniques avec le Président Ouattara, qu’ai-je constaté du RHDP ? Des préalables. Toujours ! Il faut que Soro déclare son retour au RHDP d’abord. Il faut qu’il fasse preuve de sa sincérité », faisait-il remarquer.

Mais Cissé Bacongo a rassuré lors de la conférence de presse, que le retour de Guillaume Soro n’est pas conditionné par une éventuelle adhésion de celui-ci au RHDP. Et le retour de l’ancien Président Laurent Gbagbo et son ancien chef des jeunes patriotes Charles Blé Goudé en est une preuve palpable. « Lorsque Blé Goudé est rentré, il était sous condamnation. Il n’avait pas de grâce. Lorsque Gbagbo est rentré, il était sous condamnation, il n’avait pas de grâce. Donc, si Guillaume Soro veut rentrer, qu’il rentre dans son pays ! », a également rassuré Mamadou Touré porte-parole adjoint du RHDP présent à cette conférence, aux côtés du secrétaire exécutif du RHDP. Selon lui, il n’y aura aucune action d’hostilité du RHDP au retour de qui que ce soit.

Pour rappel, ce sont les 29 et 30 mars 2024 que le Président ivoirien a eu des échanges téléphoniques avec Guillaume Soro pendant de longues minutes, à l’initiative de ce dernier. C’était une grande première depuis l’exil de l’ex-président de l’Assemblée nationale, il y a environ 5 ans maintenait. Cette communication appréciée par le Président Ouattara, va bien dans le sens d’un processus de décrispation voulu par le Chef de l’Etat, en vue de consolider la réconciliation entre les populations. C’est dans ce même cadre qu’il a accordé lors de la réunion du Conseil national de Sécurité (CNS) du 22 février 2024, la grâce à une cinquantaine de prisonniers militaires et civils proches de Gbagbo Laurent et Guillaume Kigbafori Soro…

Diomandé Karamoko
Retrouvez l’article sur lebanco.net

PARTAGER