Côte d’Ivoire / Ahipeaud Martial supplie Ouattara, pour le retour de Soro Guillaume

1157

[ Publié / Modifié il y a

« L’Unafesci en appelle à la compassion du Président de la République en rapport avec le dossier de notre camarade Guillaume Soro. C’est notre rôle en tant qu’aînés de demander pardon au Président pour qu’il permette le retour de notre camarade Soro Guillaume ». C’est par ces propos empreints de sagesse que Dr Ahipeaud Martial, président de de l’Union nationale des anciens de la fédération des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (l’Unafesci) a imploré le ministre de la Réconciliation nationale à intercéder auprès du Chef de l’Etat, pour lui demander d’autoriser le retour de Soro Guillaume en Côte d’Ivoire. C’est au terme d’une audience que Konan Kouadio Bertin dit KKB a accordée à une délégation de cette entité, regroupant les anciens dirigeants de la Fesci, que Dr Ahipeaud Martial a fait cette déclaration.

Le premier responsable de l’Unafesci a également sollicité le parrainage du ministre KKB. Afin qu’il aide l’organisation qu’il conduit, à « mener le combat de la mobilisation citoyenne pour la réconciliation ». La Côte d’Ivoire selon cet enseignant à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké, s’expose à un désastre si une telle démarche n’est pas entreprise. En témoigne selon lui les menaces sécuritaires au nord, la question de l’emploi de la jeunesse, la cherté de la vie, ainsi que les effets collatéraux de la Covid-19. D’où son appel à « un dialogue élargi à l’ensemble des couches de la société ivoirienne ». Il corse ses arguments en affirmant « laissons le passé au passé et cherchons à construire un nouveau pacte politique et social et à repenser la Côte d’Ivoire des trente prochaines années comme nous venons de le faire pour l’école avec le lancement de ses états généraux… ».

Le principal enjeu pour l’Unafesci de l’avis de son président est « repenser la Côte d’Ivoire des trente prochaines années dans l’unité de ses filles et de ses fils ».

Junior Jeremy
lebanco.net

PARTAGER