Côte d’Ivoire. 24 morts et 2 disparus en moins de deux semaines de pluie sur Abidjan

23829

[ Publié / Modifié il y a

Côte d’Ivoire. 24 morts et 2 disparus en moins de deux semaines de pluie sur Abidjan

L’Office national de la Protection civile (ONPC) a fait le point des victimes des pluies diluviennes qui se sont abattues sur Abidjan du jeudi 13 au samedi 22 juin 2024. Dans une note rendue publique à cet effet, l’ONPC fait état de 24 personnes décédées lors de ces intempéries et deux personnes portées disparues ainsi que de nombreux dégâts matériels.

Depuis jeudi 13 juin 2024, il tombe de fortes pluies sur le district d’Abidjan entraînant malheureusement des pertes en vie humaines et de nombreux dégâts matériels dans plusieurs communes du district d’Abidjan. Dans son bilan, l’ONPC indique un total de 578 victimes dont 24 décès et deux personnes emportées par les eaux. Les 552 autres ont été mises en sécurité. L’ONPC note également 72 cas d’inondations de voiries, 18 cas d’inondation d’habitations, des bassins d’orage au nombre de 4 et 3 dalots et une douzaine d’immeubles présentant des risques d’effondrement.

Précipitations au- dessus de la normale

Ces nombreuses victimes et dégâts matériels enregistrés sont dus aux fortes précipitations qui sont au dessus de la moyenne. « Cette semaines-là, pendant plusieurs jours des précipitations quatre fois supérieures à la normale se sont abattues sur la capitale économique ivoirienne. Une situation qui a provoqué de spectaculaires montées des eaux, des éboulements et des effondrements des habitants », rapporte le journal français Le monde Afrique. En 24 heures, révèle le journal qui cite la Société d’Exploitation et de Développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique de Côte d’Ivoire (SODEXAM), il est tombé 214 millimètres de pluie dans la commune de Yopougon, 205 millimètres à Cocody. Soit un quart des précipitations attendues pour l’ensemble des trois mois (mai, juin et juillet) de la saison des pluies. En principe, le seuil normal défini est de 50 millimètres en 24 heures selon la SODEXAM.

Déguerpissement des sites à risque

A partir d’avril 2024, le gouverneur du district autonome d’Abidjan a entrepris une vaste opération de déguerpissement des sites à risque dans plusieurs de ses communes. Dans la commune d’Attecoubé, le quartier précaire Boribanan situé en bordure de lagune a été entièrement rasé. D’autres sites à risque de ladite commune ont été déguerpis. Des habitations présentant un risque d’effondrement ont été démolies. A williamsville dans la commune d’Adjamé des maisons situées sur des sites à risque ont été également démolies. Des quartiers précaires des communes de Port-Bouet, Yopougon et Cocody n’ont pas échappé à cette opération menée par le gouverneur Ibrahima Cissé Bacongo. Cette opération a été menée en prévision de la saison des pluies qui s’annonçait en vue de limiter significativement les dégâts qui pourraient en résulter.

Diomandé Karamoko
Retrouvez l’article sur lebanco.net

PARTAGER