Coronavirus: Retour sur l´allocution du premier ministre suédois, Stefan Löfven

1806

[ Publié / Modifié il y a

Le premier ministre suédois Stefan Löfven (S) s´est adressé à la nation dimanche soir sur la chaîne télévisée, SVT2. Un discours concis de six minutes, sans nouvelle mesure mais pour préparer la société suédoise à faire face à la crise. En effet, des décisions qui affecteraient davantage la vie quotidienne des citoyens pourraient survenir prochainement.

« Le Coronavirus met à l´épreuve notre pays, notre société et nous- même en tant qu’êtres humains et maintenant, chaque personne doit se préparer mentalement à faire face. (…) Nous avons une propagation générale de l’infection en Suède. La vie, la santé et l’emploi sont menacés. ”

Löfven reconnait que les prochains mois vont être éprouvants mais que la société suédoise est forte. L’État prendra les décisions nécessaires et des mesures pourront être prises dans l’urgence.

Il a également déclaré que l’objectif du travail du gouvernement était de limiter la propagation de l’infection, afin que peu de personnes soient gravement malades en même temps, mais également de garantir des ressources pour les personnels de santé, d’atténuer les conséquences pour ceux qui travaillent et pour les entreprises suédoises.

Chacun doit prendre ses responsabilités pour soi-même, ses proches et la société.

“Restez à la maison”

Le Premier ministre a également fait appel aux responsabilités individuelles des citoyens:

”Il y aura quelques moments cruciaux dans la vie où vous devrez faire des sacrifices non seulement pour vous- même, mais aussi pour assumer la responsabilité de votre environnement, de votre peuple et de notre pays. Chacun de nous a la responsabilité de ralentir la propagation de l’infection, de protéger les personnes âgées et les autres groupes à risque”, a déclaré Löfven.

Il a exhorté toute personne présentant des symptômes à rester chez elle et à suivre les conseils des autorités.

« Je comprends que c’est frustrant de devoir limiter sa vie, ses contacts sociaux, mais c’est nécessaire en ce moment. Dans votre propre intérêt, bien sûr, mais aussi pour protéger les autres et donner au personnel de santé l’occasion de faire face à la situation.”

Le premier ministre a achevé son discours en soulignant sa fierté quand il voit les signes de solidarité qui surgissent dans la société suédoise.

Fabienne Roy
lepetitjournal.com

Publicité
PARTAGER