Cojep/rentrée politique/cherté de la vie: Blé Goudé propose

5363
Charles Blé Goudé propose la libéralisation du secteur de l'électricité. (DR)

[ Publié / Modifié il y a

Dans le cadre de la lutte contre la cherté de vie, le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep), Charles Blé Goudé, a, à l’occasion de la rentrée politique de sa formation politique le 12 mai 2024, à Yamoussoukro, fait des propositions.

Dans le cadre de la lutte contre la cherté de vie, le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep), Charles Blé Goudé, a, à l’occasion de la rentrée politique de sa formation politique le 12 mai 2024, à Yamoussoukro, fait des propositions.

Ainsi, en ce qui concerne l’électricité, Charles Blé Goudé estime qu’il est nécessaire d’aller vers l’énergie solaire. « J’ai fait l’Europe malgré moi. Là-bas, le soleil vient seulement en été mais ils réussissent à utiliser le solaire, une énergie renouvelable. Donc il faut aller vers les énergies renouvelables. C’est le débat d’aujourd’hui », propose le président du Cojep.

En outre, Charles Blé Goudé estime qu’il faut libéraliser la production, la distribution et la vente de l’électricité en Côte d’Ivoire. « Il ne faut pas confier cela à la Cie seulement », estime-t-il. A l’en croire, quand il y a la compétition, le client bénéficie. « Avant, quand on était élève ou étudient, pour aller téléphoner à l’époque, une minute faisait 1000 Fcfa sur le cellulaire. Quand celui que tu appelais était sur répondeur, tu payes. Mais quand il y a eu les autres compagnies qui sont venues, tout a diminué aujourd’hui », a justifié Charles Blé Goudé.

C’est pourquoi il propose la libéralisation du secteur de l’électricité en Côte d’ivoire pour le bonheur du consommateur.

Franck YEO
Retrouvez l’article sur fratmat.info

PARTAGER