Ballon d’or africain 2019 : Sadio Mané, l’enfant de Bambali, sacré

2513

[ Publié / Modifié il y a

L’international sénégalais, Sadio Mané, vient d’être sacré ballon d’or africain 2019, une distinction décernée par la confédération africaine de football au meilleur joueur africain de l’année.

Mané connu pour son humilité, n’a pas caché sa joie lors de la cérémonie organisée par la Confédération africaine de football à Hurghada, en Egypte.

Quatrième au classement mondial du Ballon d’or devant l’Egyptien Mohamed Salah (5e) et l’Algérien Riyad Mahrez (10e), les deux autres finalistes, Sadio Mané, 27 ans, est le deuxième sénégalais a recevoir ce trophée.

Son compatriote Elhadji Ousseynou Diouf a reçu ce titre à deux reprises en 2001 et en 2002.

Son coéquipier de Liverpool, Mohamed Salah, a déjà été sacré meilleur joueur africain en 2017 et 2018 tandis que Mahrez avait remporté le titre en 2016.

Sadio Mané n’est pas un homme qui cherche les projecteurs. Il est naturellement humble et discret, selon plusieurs témoignages de ces proches.

“Mané est heureux d’être à l’écart des projecteurs”, selon l’imam de la mosquée Al Rahma, dans le quartier de Toxteth à Liverpool.

Selon le chef religieux, l’attaquant sénégalais de 27 ans aide souvent au nettoyage des toilettes de cette une mosquée de Liverpool.

“Il vient souvent à la mosquée. Chez lui, il a une Bentley, mais il vient à nous dans une voiture banale, alors il est incognito. Ce n’est pas quelqu’un qui recherche la lumière. Il n’y a pas d’arrogance”, déclare l’imam à la BBC.

En équipe nationale, son attitude est tout aussi empreinte d’humilité.

Dans des images largement partagées sur les réseaux sociaux, Mané aide un membre du staff à décharger des bouteilles d’eau.

C’était lors du déplacement des Lions du Sénégal en Eswatini (ancien Swaziland) pour les qualifications à la prochaine CAN.

A Liverpool son humilité est un atout.

“Les fans l’aiment parce qu’il est humble. À Liverpool, la pire chose à faire est d’être sûr de soi. Il n’est pas du tout comme ça”, déclare John Gibbons du podcast The Anfield Wrap.

Gibbons explique que “tout le monde à Liverpool trouve Mané vraiment facile d’abord” et explique comment une rencontre fortuite avec un fan dans un supermarché met en valeur son caractère discret.

Pour les habitants de son village, Sadio Mané est un don du ciel.

Après y avoir construit un lycée d’une valeur de 152 millions de francs CFA, il est en train d’y ériger un hôpital avec une enveloppe de 2 milliards de francs CFA.

Ces actions sociales et humanitaires ont été saluées par le président du Sénégal Macky Sall qui l’a reçu en audience en 2019 pour le remercier.

À Bambali, quand on évoque le nom de Sadio Mané, c’est un sentiment de fierté qui se lit sur tous les visages.

La star du ballon rond a effectué une ascension fulgurante.

Après des débuts difficiles à Bambali puis à Rufisque (banlieue de Dakar), il s’envole pour la première fois à Metz (Ligue 1 française) en 2012.

Notre correspondant Frédéric Tendeng s’était rendu dans le village natal de Sadio Mané, en Casamance en 2018.

Il y avait rencontré ses proches

Tous affirment que Sadio Mané était prédestiné pour le ballon rond. Le football était sa passion depuis l’enfance.

Parmi les témoignages, Omar Abdou Mendy, le professeur d’espagnol de Sadio Mané au collège de Bambali.

Selon l’imam de la mosquée de Liverpool, cela s’explique par ses origines modestes.

“Sadio vient d’une communauté pauvre. C’est le genre de gars qui va aider. Il a beaucoup d’initiatives et a contribué à la construction d’une mosquée dans son village d’origine”, a ajouté Al-Thabi.

BBC

PARTAGER