Attaque de Kafolo : Le ministre Hamed Bakayoko annonce l’arrestation du chef du commando et fait des révélations

7335
Attaque de Kafolo : Le ministre Hamed Bakayoko annonce l'arrestation du chef du commando et fait des révélations

[ Publié / Modifié il y a

Attaque de Kafolo : Le ministre Hamed Bakayoko annonce l’arrestation du chef du commando et fait des révélations

L’enquête avance en ce qui concerne l’attaque de la position des Forces de défense et de sécurité à Kafolo dans le nord du pays. Le chef du commando de cette attaque a été mis aux arrêts. L’information a été donnée, ce lundi 22 juin 2020, à Abidjan, par le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko.

Le ministre de la Défense a pris par ce lundi à la cérémonie d’observation d’une minute de silence au nouveau camp d’Akouedo en l’honneur des soldats tombés à Kafolo. « Le chef du commando qui a mené l’action a été pris hier (Ndlr : 21 juin 2020). Avec les investigations nous irons plus loin. Nous saurons avec qui il était en contact et qui est derrière cette attaque », a révélé le ministre Hamed Bakayoko.

Aux militaires, Hamed Bakayoko dira : « Je suis très fier de la capacité de réaction et d’investigation de nos forces, que ce soit à Grand Bassam, hier et à Kafolo aujourd’hui. Quand quelqu’un touche la Côte d’Ivoire, quand quelqu’un tue un Ivoirien on réagit (…) Il faut nous faire confiance. Tous ceux qui ont fait ça, sont en voie d’arrestation ».

Poursuivant, il a indiqué : « Il s’agit des gens qui veulent nous désorganiser pour diviser ». Et de s’interroger : « Comment quelqu’un peut avoir comme objectif de vie de venir tuer et ne pas revendiquer ? ».

Le ministre a demandé aux Ivoiriens d’être solidaire devant ces actes terroristes. S’insurgeant contre ceux qui s’adonnent à la manipulation lorsqu’il y a de tels actes, il dira : « Le minimum de la décence, c’est de respecter les morts. Il ne faut pas toujours essayer de manipuler les choses. Devant un acte terroriste, la nation doit constituer un bloc. Et l’armée doit faire bloc autour des valeurs qui sont la défense et la protection de la République. »

Aussi a-t-il rassuré que l’Etat mettra tout en œuvre pour dévoiler tous ceux qui ont commis « cet acte ignoble ainsi que leur complice tapis dans l’ombre ». Le patron du département de la défense en Côte d’Ivoire a dénoncé l’attitude de ces personnes qui « donnent des informations sur les positions, les mouvements de nos forces à des terroristes ». Et de prévenir : « Tout cela est tracé. »

Pour le ministre Hamed Bakayoko, il n’y a pas pire dans la vie d’un homme que de devenir l’ennemi de son propre pays. Et ce, « parce que vous avez tel ou tel problème. Après vous faites de la manipulation. La manipulation ne passera pas. Chacun de nous à une conscience et sait de quoi on parle…»

Avant de prendre congé des militaires, il leur a annoncé que le Président de la République, Alassane Ouattara prendra personnellement part aux obsèques des militaires tués à Kafolo. « La Côte d’Ivoire continue sa marche. N’en déplaise à ceux qui cherchent des problèmes où il n’y en a pas », a lancé Hamed Bakayoko.

Salif D. Cheickna
fratmat.info

PARTAGER