Atélier / Dévéloppement durable des communues: Discours de SEM Richard Bell, Ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire

1249

[ Publié / Modifié il y a

MOT DE L’AMBASSADEUR DES USA
OUVERTURE DE L’ATELIER
SUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DES COMMUNES
SELON LA NORME ISO 37101
Mardi, 17 août 2021, Port-Bouët
M. le Ministre de l’Interieur et de la Sécurité,
M. le Ministre auprès du Président de la République, chargé des Relations avec les Institutions de la République, Maire de Yopougon,
M. le Ministre de l’Environnement & du Développement Durable,
M. le Maire de Port-Bouët,
M. le Directeur Général de la Décentralisation & du Développement Local,
M. le Représentant de l’Institut National Américain des Normes (ANSI),
Distingués invités, chers amis de la presse, M/M, tout protocole respecté,
Bonjour. Merci d’honorer de votre présence cette cérémonie d’ouverture du quatrième atelier sur le système de gestion pour le développement durable au niveau communal selon la Norme ISO 37101 initié par le projet “l’Alliance pour les Normes” (Standards Alliance), au profit des communes de Port-Bouët et Yopougon. L’atelier est conduit par l’Institut National Américain des Normes (ANSI) en vertu d’un accord signé avec la Direction Générale de la Décentralisation & du Développement Local.
Je voudrais féliciter le Gouvernement ivoirien et Messieurs les Maires de Port-Bouët et Yopougon pour leur ambition d’adhérer aux normes internationales, ce qui aura pour effet de faciliter le commerce et protéger l’environnement, la santé et la sécurité, tout en renforçant la confiance citoyenne.
Je salue tout particulièrement le leadership de M. le Ministre de l’Interieur et de la Sécurité, tout comme je remercie M. le Ministre de l’Environnement & du Développement Durable pour son engagement personnel.
Au terme de cet atelier, les communes de Port-Bouët et Yopougon devront avoir finalisé leur plan de développement durable sur cinq ans conformément à la Norme sus-mentionnée, ce qui devrait les aider à trouver des partenaires du secteur privé pour contribuer à la mise en oeuvre du plan.
L’urbanisation rapide de l’Afrique et de la Côte d’Ivoire en particulier entraîne des avantages, mais aussi des inconvénients, par exemple l’insalubrité, ce qui peut nuire à l’investissement et au commerce.
Or, les Etats-Unis sont convaincus que le commerce mutuellement bénéfique renforce le développement économique. Et pour augmenter le niveau de commerce international, il importe d’éliminer autant que possible les obstacles et l’incertitude. D’où l’intérêt d’adhérer aux normes reconnues au niveau mondial.
Déjà en 2019, les Etats-Unis ont aidé les communautés d’Abobo-Baoulé à rédiger leur plan de développement durable sur cinq ans, en utilisant la méthodologie de cette même Norme ISO 37101.
A travers l’USAID, le Gouvernement américain investit $350 000 pour améliorer le cadre juridique et règlementaire ivoirien en application de l’accord de l’Organisation Mondiale du Commerce sur les Obstacles Techniques au Commerce. Au cours des cinq dernières années:
–30 PMEs ont reçu de la formation pour comprendre comment exporter vers les USA en profitant de la loi américaine AGOA dont le but est d’encourager les exportations africaines vers les Etats-Unis;
–Des hauts cadres du Ministère du Commerce, de l’agence APEX-CI et de CODINORM ont reçu une formation sur les meilleures pratiques internationales pour protéger les consommateurs;
–La Haute Autorité pour la Gouvernance a reçu une formation sur la norme aidant à développer un système de gestion anti-corruption;
–Et la liste n’est pas exhaustive.
Messieurs les Ministres, M/M, gouverner – que ce soit au niveau national ou au niveau local – de manière à répondre aux attentes de la population et du secteur privé international n’est pas facile, car le niveau exigé est plus élevé que jamais auparavant. Je suis convaincu que l’approche systématique que représente l’adhésion aux normes internationales donnera les meilleures chances de succès dans ce monde du XXIe siècle. Cela demande beaucoup d’effort, mais déjà les deux communes de Port-Bouët et Yopougon ont démontré leur engagement dans ce sens. Je les en félicite, et je termine en leur souhaitant bon courage et plein succès. Merci.

PARTAGER