L’UNJCI condamne l’agression d’une équipe de reportage de la RTI à un meeting l’opposition

809

[ Publié / Modifié il y a

L’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) « exprime sa compassion » et son soutien à la direction de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) suite à l’agression d’une équipe de reportage qui assurait la couverture d’un meeting du groupement politique « Ensemble pour la démocratie et la Souveraineté » (EDS) à la place Ficgayo de Yopougon à Abidjan.

Dans un communiqué signé, mardi, du président, Jean-Claude Coulibaly, l’UNJCI « assure à l’ensemble de la presse et des Médias sa constante présence et sa perpétuelle veille en ce qui concerne la vie et l’intégrité physique des journalistes de Côte d’Ivoire dans l’exercice de leur fonction ».

Elle « interpelle et invite vivement tous les dirigeants des partis et mouvements politiques et leurs militants à protéger les reporters et à s’abstenir de toute forme d’agression vis-à-vis des acteurs de la presse et des médias ».

Une tournée est annoncée « les jours à venir » pour sensibiliser les partis et groupements politiques à une meilleure collaboration entre l’ensemble des acteurs de la vie socio-politique en Côte d’Ivoire.

Le samedi 1er février, une équipe de reportage de la RTI chargée de couvrir un meeting d’un groupement de partis de l’opposition avait été l’objet d’injures et refoulée du lieu de la manifestation alors que la presse nationale et internationale avait été conviée en bonne et due forme.

AIP

PARTAGER