Le Roi du Sanwi humilié à la Primature par Gon Coulibaly, ce qu’on lui reproche

1541

[ Publié / Modifié il y a

Scandale/Côte d’Ivoire : Le Roi du Sanwi humilié à la Primature par Gon Coulibaly, ce qu’on lui reproche

Amon N’douffou V, Roi du Sanwi humilié à la Primature ivoirienne. Le Roi du Sanwi a été convoqué et reçu à la Primature le 6 février 2020. Mais contre toute attente, ce n’est pas le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly qui l’a reçu.

Convoqué à la Primature pour être reçu par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le Roi du Sanwi s’est présenté au bureau d’Amadou Gon Coulibaly. Alors qu’il patientait pour être reçu, il a été informé dans la salle d’attente que le Premier ministre a été appelé par le Président de la République, Alassane Ouattara.

Finalement, selon nos sources, c’est l’un des collaborateurs du Premier ministre qui le reçoit. Un conseiller. Ni un le directeur de cabinet, ni même le chef de cabinet.

Mais un « simple conseiller ». Pour un roi qui dirige des dizaines de milliers de sujets, c’est une humiliation. Il n’empêche, une fois reçu, le Roi du Sanwi est informé que la Primature a été saisie de son refus de faire allégeance à Sa Majesté Amon Tanoé, roi des N’Zima-Kotoko de Grand-Bassam et président de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels (CNRCT), soutien du RHDP du Président Alassane Ouattara.

Ce dernier, on se rappelle, a été l’un des premières personnalités à plaider pour un troisième mandat du Président Alassane Ouattara. Moins par conviction politique (il est un homme de gauche qui était sensé pénétré des valeurs démocratiques), que par souci de préservation de ses intérêts financiers personnels.

De fait, l’autre reproche pour laquelle le roi du Sanwi a été convoqué à la Primature, c’est son soutien supposé à Guillaume Soro. A ce sujet, un ministre originaire de la région du Sanwi est cité comme celui ayant porté l’information à la Primature. Afin de s’assurer que le Roi du Sanwi n’est pas opposé à Sa Majesté Amon Tanoé, le collaborateur de Gon Coulibaly lui a demandé avec insistance, de composer une délégation de trente personnes qui devrait assister être présente à Grand-Bassam, le samedi 8 février 2020.

Le Roi du Sanwi a fait savoir, selon nos informations, au collaborateur du Premier ministre que cette date coïncidait avec l’inhumation d’un proche, décédé le 31 décembre 2019, et qu’il ne pouvait, par conséquent, pas être présent. Selon un proche du royaume Sanwi, « cette démarche vise à pousser le roi à se démarquer de Guillaume Soro avec qui, il entretient d’excellentes relations .

A l’instar du Roi du Sanwi, celui de l’Indenié subit également cette forme de « douce-pression ». En effet, sur initiative du ministre Pascal Abinan, fils de l’Indenié-Djuablin, Sa majesté Boa Kouassi III a été reçu par Alassane Ouattara au palais présidentiel le 28 janvier 2020. De fait, le roi de l’Indénié est lui aussi soupçonné de rouler pour Soro et pour Henri Konan Bédié.

Daniel Effoh

Source: Afriksoir.net
ivoirebusiness.net

PARTAGER