Accusation de déstabilisation du Pays : Les avocats français de Soro Guillaume écrivent à Alassane Ouattara

1264

[ Publié / Modifié il y a

Me Charles Consigny et Me Robin Binsard, tous deux avocats à la Cour de Paris, membres du conseil de défense de l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, ont écrit au Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara.

Dans cette lettre en date du 11 janvier 2020, les avocats demandent, notamment à Alassane Ouattara en sa qualité de Président de la République de « s’assurer de la remise en liberté des proches » de leur client.

Me Charles Consigny et Me Robin Binsard sollicitent le Président Ouattara afin qu’il « intervienne en sa qualité de gardien des institutions ivoiriennes, du principe de légalité, de la Constitution, du respect des engagements internationaux et en raison de son attachement aux valeurs démocratiques ».

En attendant leur mise en liberté, la défense voudrait tirer « l’attention du Président de la République sur une série de violation des droits et libertés fondamentaux dont Guillaume Soro et son entourage ».

Elle appelle de ce fait le Chef de l’Etat au respect des « normes constitutionnelles et des engagements internationaux » particulièrement en matière des droits et libertés fondamentaux de ces détenus.

Ces proches, faut-il le rappeler, ont été interpellés, pour la plus part, le jour du retour manqué du député de Ferké, à Abidjan, le lundi 23 décembre 2019.

Edouard Koudou
fratmat.info

PARTAGER