Pour accepter de le rencontrer : Voici la condition que Gbagbo impose à Soro

3283

[ Publié / Modifié il y a

En séjour en Europe depuis plusieurs mois, Guillaume Soro compte bien en profiter pour rencontre Laurent Gbagbo. Mais l’ex-chef de l’Etat n’est toujours pas chaud pour fixer un rendez-vous à l’ex-président de l’Assemblée nationale et président du Groupement des peules solidaires( Gps). Du moins, il pose une condition.
A en croire la Lettre du Continent, qui rapporte l’information dans sa publication du 6 novembre 2019, Gbagbo demande à Soro de faire amende honorable. « Depuis Bruxelles, l’ancien chef de l’Etat, conditionne néanmoins l’ouverture de tractations avec Guillaume Soro à des excuses publiques de ce dernier », révèle le confrère.
C’est que l’ex-chef de l’Etat garde toujours une dent contre Soro, qui bien qu’étant son Premier ministre, a choisi de prendre fait et cause pour Alassane Ouattara lors de la crise postélectorale de 2010-2011. Et cela, Gbagbo ne lui aurait pas encore pardonné. Aussi celui-ci n’a-t-il pas encore donné son Ok pour le recevoir à Bruxelles où il vit depuis sa libération de la prison de Scheveningen à La Haye.
Mais en attendant d’être un jour reçu par le fondateur du Front populaire ivoirien( Fpi), Soro a entrepris de se rapprocher d’autres figures de l’ex-camp présidentiel, dont Charles Blé Goudé. Récemment, son émissaire, l’ex-ministre Affoussiata Bamba, a rencontré Blé Goudé aux Pay-Bas, où celui-ci séjourne depuis sa sortie de prison. De petits pas qui visent sûrement à se rapprocher de la cible principale qu’est Gbagbo.
Karine Koré
lebanco.net

PARTAGER