Microsoft: “travailler quatre jours par semaine stimule la productivité”

662

[ Publié / Modifié il y a

Microsoft a tenté l’expérience au Japon en fermant ses bureaux les vendredis du mois d’août 2019 et les ventes ont augmenté de près de 40%

Le personnel a travaillé une semaine de quatre jours.

Les bureaux ont été fermés tous les vendredis du mois d’août 2019 et le personnel à plein temps a bénéficié d’un “congé spécial”, qui a été payé.

Les réunions ont été limitées à un maximum de 30 minutes et les discussions en ligne ont été encouragées comme solution de rechange au face à face.

Le Japon a l’une des plus longues journées de travail au monde.

Selon une enquête réalisée en 2017, près d’un quart des entreprises japonaises utilisent des employés qui font plus de 80 heures supplémentaires par mois, souvent sans rémunération.

L’expérience “Work Life Choice Challenge 2019 Summer” de Microsoft a été populaire auprès de 92 % du personnel interrogé après l’événement.

Au cours du mois d’essai, la consommation d’électricité a été réduite de 23 % et la consommation de papier de 59 % par rapport à août 2018, selon Microsoft.

Le géant de la technologie a déclaré qu’il prévoyait de mettre en œuvre une deuxième édition du “Work Life Choice Challenge” cet hiver, mais qu’il n’offrirait pas le même “congé spécial”.

Le personnel serait toutefois encouragé à prendre des congés pour “se reposer intelligemment”, selon le rapport.

En revanche, Jack Ma, cofondateur du géant chinois des achats en ligne Alibaba, s’est fait le champion des journées de travail de 12 heures.

En avril 2019, il a décrit le modèle “996”, selon lequel les travailleurs font des quarts de travail de 9 h à 21 h, six jours par semaine, comme “une bénédiction”.

Un rapport commandé par le Parti travailliste au Royaume-Uni suggérait qu’une semaine de travail de quatre jours serait “irréaliste”.

“Même si certaines personnes sont obligées de travailler moins d’heures qu’elles ne le souhaitent, la plupart d’entre elles sont obligées de travailler plus d’heures qu’elles ne le souhaitent “, indique le rapport publié en septembre.

De nombreux travailleurs trouvent que le fait de travailler à temps partiel ou de réduire leurs journées de travail signifie qu’ils finissent par devoir consacrer la même quantité de travail dans le temps dont ils disposent.

Par Zoe Kleinman
Journaliste technologique, BBC News

PARTAGER