Le chef de Daech présumé mort après un raid américain en Syrie

961

[ Publié / Modifié il y a

Le chef de Daech*, Abou Bakr al-Baghdadi, a été visé par une opération militaire en Syrie et aurait été tué, ont affirmé plusieurs médias américains à quelques heures d’une annonce «très importante» de Donald Trump le 27 octobre au matin.

Selon CNN et ABC, qui citent des hauts responsables, al-Baghdadi a trouvé la mort lors d’une opération de l’armée américaine dans le nord-est de la Syrie.
Selon CNN, des tests sont en cours afin de pouvoir confirmer formellement la mort du chef du groupe djihadiste responsable de multiples attentats sanglants à travers le monde. Selon un responsable cité par ABC, il aurait fait exploser sa veste chargée d’explosifs pour se suicider.
Interrogé par l’AFP, le Pentagone s’est refusé à tout commentaire.

«Le Président des États-Unis fera une annonce très importante demain matin à 9H00 (13H00 GMT) depuis la Maison-Blanche», a déclaré Hogan Gidley, porte-parole de l’exécutif américain, sans autres précisions.

​Peu avant cette annonce, Donald Trump avait publié un message sur Twitter: «Quelque chose d’énorme vient de se passer!», avait-il écrit.

Si l’opération militaire américaine a effectivement été couronnée de succès, elle serait la plus importante visant un haut responsable djihadiste depuis la mort, le 2 mai 2011, d’Oussama Ben Laden, le chef d’Al-Qaïda* tué par les forces spéciales américaines à Abbottabad au Pakistan.

Sputnik

PARTAGER