Que faire lors d’un retard de vol Transavia ?

1350

[ Publié / Modifié il y a

Transavia est en général une bonne référence lorsque l’on souhaite voyager dans de bonnes conditions tout en économisant sur le prix du billet d’avion. Cette compagnie appartenant à Air France a cependant comme défaut des retards de vols pouvant être très gênants pour les passagers. Cela ouvre l’accès à un droit d’indemnisation. Certaines méthodes sont par ailleurs plus efficaces que d’autres pour pouvoir bénéficier le plus aisément possible d’un tel remboursement mérité, et faisant suite au dommage subi.

Ce qu’il faut faire dès le constat du retard de vol Transavia

Dès que le retard de vol se présente, c’est à ce moment-là que vous devez penser à votre réclamation future et aux justificatifs qu’il vous faut rassembler pour espérer obtenir gain de cause. Allez à la quête des preuves et surtout en vous informant des circonstances ayant causé le retard. Une telle précision est importante étant donné que le transporteur n’est tenu de verser des indemnités que si le retard occasionné pour l’un de ses vols est dû à des causes ordinaires, et non pas à celles extraordinaires, voire exceptionnelles (climat politique tendu, alertes météo, catastrophe naturelle, mouvement de grève du personnel navigant, etc.).

En vue de constituer votre dossier, conservez également des documents tels que la preuve d’embarquement et de réservation, les différentes preuves des frais supportés ou encore la capture photo du tableau d’affichage indiquant clairement le retard de votre vol Transavia pour votre remboursement.

Une prise en charge vous est légalement due lorsque l’attente dépasse deux heures (repas, mise à disposition de moyens de communication et hébergement si cela s’avérait nécessaire). Aussi, n’hésitez pas à en faire la demande.

Comment se faire indemniser après un retard de vol Transavia ?

Vous avez la possibilité d’envoyer un courrier recommandé à Transavia ou de lui écrire en vous référant à sa page de contact sur internet pour votre remboursement, dans le but de faire une déclaration de retard de vol et de procéder à votre demande de compensation. Seulement, Transavia, comme la plupart des compagnies de transport par voie aérienne, ne compte pas se conformer spontanément à la loi européenne exigeant d’elle une indemnisation en raison du préjudice causé par les retards de vol. Il y a donc de fortes chances que la demande que vous allez introduire ne trouve pas d’écho favorable sous le prétexte que le contretemps subi aurait été d’ordre exceptionnel.

Dans ce cas-là, vous pourrez vous attendre à une absence de réponse favorable malgré des preuves concrètes fournies, ce qui aura tendance à en lasser plus d’un, au profit de la compagnie aérienne qui se voit alors dispensée de verser un dédommagement.

Devant cet état de fait, des sociétés spécialisées en réclamation auprès des transporteurs ont peu à peu vu le jour, et elles sont capables d’obtenir des résultats nettement satisfaisants. Vous retrouverez de telles sociétés spécialisées grâce à leurs sites internet, une très connue se nomme Indemniflight.
img.16.09.2019c

Faire appel à des experts de la réclamation de retard de vol

Il existe aujourd’hui des sociétés créées spécialement dans le but d’aider les passagers aériens à se faire rembourser plus rapidement les indemnisations qu’ils réclament à Transavia ou d’autres compagnies de transport. L’assistance se fait tout d’abord en ligne, permettant au client de Transavia de fournir toute attestation qu’il détient, et justifiant le retard de vol ainsi que la nécessité de compensation. Ces structures spécialisées ne font assurément pas de l’amateurisme, car il s’agit d’avocats et de spécialistes des questions liées à l’aéronautique qui se regroupent, afin d’offrir le meilleur service de réclamation possible.

La demande de prise en charge se fera tout d’abord de manière automatisée, grâce à un formulaire en ligne sur lequel vous devrez indiquer diverses informations permettant de savoir si le retard de vol qui vous concerne peut-être sujet à une réclamation.

Si une demande de dédommagement est possible, la prise en charge peut débuter, et la structure vous représentera auprès de Transavia et procédera à toutes les négociations devant découler sur une indemnisation effective.

Si le transporteur n’est pas ouvert aux négociations à l’amiable, le dossier sera envoyé en justice pour faire valoir vos droits et au regard de toutes les pièces justificatives préalablement fournies. Votre cause sera défendue, et ce sera alors au juge d’évaluer si le dommage que vous avez subi était bien dépendant d’un défaut dans la dispensation du service offert par la compagnie ou alors, si le préjudice faisait suite à un événement exceptionnel.

Ce procédé consistant à recourir à des tiers, experts dans les questions de réclamations pour des retards de vol, est d’autant plus avantageux qu’il ne vous sera demandé aucun paiement. Vous n’aurez à faire aucune dépense lors de la défense de votre dossier en justice par exemple, mais vous devrez simplement verser une commission à la startup spécialisée lorsque vous aurez obtenu un dédommagement de la part de la compagnie aérienne.

Si la procédure n’aboutit pas, aucun frais ne sera à votre charge, ce qui signifie également que vous n’aurez à supporter aucun risque. L’intérêt des experts pour votre dossier sera donc bien plus important, puisqu’il leur faudra remporter la décision de justice afin de pouvoir prétendre à une commission découlant de votre indemnisation. Vous pourrez donc être totalement rassuré quant au sérieux du service rendu et de la procédure suivie.

Recourir à l’aide de connaisseurs dans le domaine du transport aérien est donc la meilleure option qui se présente à vous lorsque vous faites face à un retard d’un vol de Transavia ou de tout autre transporteur. Même si vous n’avez pas débuté par cette voie et que vous avez déjà entamé une procédure trop fastidieuse à votre goût, il vous est toujours possible de recourir à un service de réclamation et de bénéficier ainsi d’une expertise juridique avérée.

Dans de telles conditions également, aucune facturation ne sera faite pour le service demandé tant que l’indemnisation ne sera pas effective, et avec l’avantage d’avoir l’appui de professionnels disposés à fournir le maximum pour vous donner gain de cause. Le mode de compensation restera celui de la commission forfaitaire à reverser à la structure spécialisée. Cette commission n’excédera généralement pas les 30 % de l’indemnité obtenue de la part de Transavia ou de la compagnie aérienne concernée.

img.16.09.2019d

La rédaction

PARTAGER