CPI: Dépot des justificatifs de l’acquitement: La Fidhop exige la libération totale des acquittés, ici et maintenant !!!

2139

[ Publié / Modifié il y a

CPI : DÉPÔT DES JUSTIFICATIFS DE L’ACQUITTEMENT :

LA FIDHOP EXIGE LA LIBÉRATION TOTALE DES ACQUITTES, ICI ET MAINTENANT !!!

COMMUNIQUE DE LA FIDHOP :

Hier mardi 16 Juillet 2019, la Chambre de Première instance de la Cour pénale internationale (CPI) a déposé l’exposé détaillé des motifs de sa décision rendu le 15 Janvier 2019, par laquelle la Majorité des trois juges a acquitté le Président Laurent Gbagbo et le Ministre Charles Blé Goudé de toutes les charges qui étaient retenues contre eux et a ordonné leur libération immédiate.

En somme, pour la Majorité des juges, la Procureure a été déboutée, parce que son dossier comportait de grosses lacunes et que Mme Fatou Bensouda n’est pas parvenue prouver la culpabilité des accusés.

Aussi, devant une telle raclée, l’on apprend sur RFI que la Procureure se donnerait trois mois pour lire tout le dossier déposé par les juges, avant de se prononcer quant interjeter appel ou non.

DES LORS,

La FIDHOP (la Fondation Ivoirienne pour les Droits de l’Homme et la vie politique) considère que ”la prise en otage” du Président Gbagbo et de Blé Goudé n’a que trop duré !

La FIDHOP demande à la CPI, notamment à la Procureure d’avouer clairement s’il s’agit d’une stratégie visant plutôt à étirer la procédure jusqu’au-delà de la présidentielle prévue en Côte d’Ivoire en octobre 2000.

Sinon, la FIDHOP peine à comprendre : pourquoi autant de temps avant de se prononcer à chaque étape – il a fallu six mois aux juges pour rendre l’exposé des motifs de l’acquittement ; et maintenant il faudrait trois mois à Mme Bensouda avant de se décider – ; et surtout, pourquoi durant toutes ces péripéties, la CPI n’accorde pas aux acquittés de jouir de leur totale liberté ?

La FIDHOP, tout en rappelant à la CPI que le dossier Laurent Gbagbo et Blé Goudé engage toute LA CÔTE D’IVOIRE, qui attend le retour de ces deux personnalités pour réconcilier le pays avant la présidentielle de 2020 ;

1. LANCE UN APPEL pressant à l’Union Africaine, aux nouveaux dirigeants des instances de l’Union Européenne et à l’ONU, afin que MM. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé regagnent leur pays ;

2. DEMANDE aux Patriotes et Résistants Ivoiriens de la Diaspora et aux Panafricanistes du monde entier, de se mobiliser pour manifester partout en EUROPE (y compris à Bruxelles) et aux ETATS UNIS pour exiger la Libération totale des deux acquittés de la CPI ;

3. DEMANDE aux populations de Côte d’Ivoire, d’organiser des manifestations de masse pour réclamer, au nom de la Paix, le retour en Côte d’Ivoire de LAURENT GBAGBO et BLE GOUDE avant 2020.

Fait à Stockolm, SUEDE, le 17 Juillet 2019

Dr BOGA S. GERVAIS

Président-Fondateur de la FIDHOP

PARTAGER