La strikeuse de la C1 finit en prison lors de la finale de la Copa America

2531

[ Publié / Modifié il y a

Celle qui avait fait irruption sur la pelouse en petite tenue lors de la finale de la Ligue des champions a tenter de réitérer l’exploit à la Copa America. Mais elle a échoué, interceptée par les stadiers, avant d’être interpellée.

Le mannequin Kinsey Wolanski, qui avait perturbé la finale de la Ligue des champions en s’introduisant sur la pelouse en monokini, a fait savoir sur son compte Instagram qu’elle envisageait de réitérer l’exploit à l’occasion de la finale de la Copa America, mais sa tentative a échoué.

Avec son fiancé Vitaly Zdorovetskiy, ils avaient pourtant tout préparé, allant jusqu’à se déguiser:

«Ça s’est terminé quand Vitaly a été intercepté par une vingtaine d’agents de sécurité. On est sorti le de prison et on profite désormais de notre séjour brésilien!»

Opposé au Pérou lors de la finale de la Copa America 2019, le Brésil s’est imposé (3-1) pour remporter son 4e trophée dans cette compétition.

Un coup de publicité pour son fiancé

Le 1er juin, lors de la finale de la Ligue des champions, le mannequin Kinsey Wolanski avait fait irruption à moitié nue sur la pelouse du stade pour faire de la pub à son petit ami Vitaly Zdorovetskiy. Bien qu’elle se soit vue infliger une amende de 15.000 euros pour non-respect des directives de l’organisation de football et 10.000 euros supplémentaires pour avoir fait une campagne publicitaire sur YouTube pour son petit ami, le nombre d’abonnés à son profil ne fait qu’augmenter.

Sputnik

PARTAGER