Féminicides: Belloubet veut “des actions coup de poing beaucoup plus fortes”

1317

[ Publié / Modifié il y a

Féminicides: Nicole Belloubet veut “des actions coup de poing beaucoup plus fortes”

Grenelle des violences conjugales, “bracelet anti-rapprochement” ou “téléphone grave danger”… Nicole Belloubet a appelé ce dimanche sur le plateau deBFM Politiqueà renforcer les moyens de lutte contre les violences conjugales. “Il faut vraiment que nous ayons des actions coup de poing beaucoup plus fortes”, a déclaré la ministre de la Justice.

Bracelets “anti-rapprochement”
Depuis le début de l’année, au moins 74 femmes sont mortes tuées par leur conjoint ou ex-compagnon, selon un collectif. Samedi, entre 1200 personnes, selon la police, et 2000 personnes selon les organisateurs, se sont réunies pour alerter sur cette situation et réclamer des mesures immédiates. Le Président a lui-même partagé un message sur Facebook dans la soirée. Il a égrené les prénoms d’une cinquantaine de victimes, avant de reconnaître: “Mesdames, la République n’a pas su vous protéger.”

“Ce qui me frappe c’est la question de l’effectivité. Nous disposons d’outils mais la chaîne se grippe à certains moments. Il faut comprendre pourquoi et il faut comprendre vite”, a également reconnu la garde des Sceaux sur notre plateau. “J’ai demandé une mission d’inspection pour qu’on puisse faire un retour d’analyse sur des dossiers classés des années 2015, 2016, 2017 pour voir là où on aurait dû mieux faire”, a-t-elle ajouté.

Un “grenelle des violences conjugales”
Parmi les mesures évoquées, Nicole Belloubet a plaidé pour la généralisation des bracelets “anti-rapprochement”. Ce dispositif équipé d’une puce GPS permet de tenir à distance les conjoints violents.

BFM

PARTAGER