Cei: Le Rhdp encourage le gouvernement à poursuivre le processus à son terme

675

[ Publié / Modifié il y a

Recomposition de la Cei: Le Rhdp encourage le gouvernement à poursuivre le processus à son terme

Le porte-parole principal du Rhdp, Kobenan Kouassi Adjoumani, a animé un point-presse relatif au projet de loi sur la composition de la Cei.

La formation politique des Houphouétistes a salué le vendredi 5 juillet, le projet de loi adopté sur la réforme de la Cei. Son porte-parole principal, Kobenan Kouassi Adjoumani, au cours d’un point de presse au siège provisoire du Rhdp aux II Plateaux-Les Vallons, a soutenu que ce texte de loi est le fruit des négociations engagées pendant des mois par l’Etat entre l’alliance des Houphouétistes, les partis et groupements politiques de l’opposition et la société civile. En foi de quoi, il a encouragé le « gouvernement à poursuivre la recomposition de la Cei jusqu’à son aboutissement pour le bonheur des Ivoiriens ».

Kobenan Kouassi Adjoumani, dans sa déclaration, a indiqué que le Rhdp s’étonne qu’après tant d’efforts consentis par les autorités pour engager ce dialogue en vue de recueillir les propositions des acteurs politiques et de la société civile, dans la perspective de mettre en place une Cei consensuelle, « une partie de l’opposition élève des protestations alors même qu’elle a pris part aux séances de travail ».

Il était assisté, lors de cette rencontre avec la presse, par des cadres du Rhdp, en l’occurrence, Adama Bictogo, Amédé Kouakou, Diaby Lanciné, Michel Coffie Benoît, Myss Belmonde Dogbo, Kramo Kouassi. En leurs noms, le porte-voix de la majorité au pouvoir, a précisé que ce projet de loi adopté sur la Cei, tient compte de la diversité des opinions et des attentes de tous les acteurs étant entendu qu’au cours des débats, des concessions importantes ont été faites de part et d’autre. Et que l’objectif de toutes ces concessions reste la paix et la stabilité de notre pays.

A cet égard, il a fait savoir qu’après discussion avec les parties qui ont participé aux négociations, le Rhdp ne détient aujourd’hui que 5 membres sur 15 ayant voix délibérative, soit 30% de la composition de la future Cei contre 8 précédents représentants sur 17 membres, soit près de 50% de la Cei de 2014.

« En outre, il convient d’indiquer que le gouvernement a donné son accord pour que les représentants du Président de la République et du ministre en charge de l’Administration du territoire, ne soient pas candidats au poste de président de la Cei », a-t-il ajouté. Pour lui, les protestations de certaines formations politiques n’ont donc pas leur raison d’être.

KANATÉ MAMADOU
fratmat.info

PARTAGER