Tunis : deux attentats visent la police dans le centre de la ville

540

[ Publié / Modifié il y a

Les explosions se sont produites ce jeudi dans la matinée. Un policier est décédé et six autres ont été blessés, ainsi que deux civils, selon un bilan provisoire.
La Tunisie est une nouvelle fois le théâtre d’attaques terroristes. Ce jeudi, un kamikaze a visé la police sur la principale avenue de Tunis, la capitale, a indiqué un policier sur place, ajoutant que deux civils et trois policiers ont été blessés. “Il s’agit d’un attentat suicide, commis à 10 h 50”, a indiqué le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofiène Zaag.

Les autorités font également état d’une seconde explosion, cette fois à proximité d’une caserne de la Garde nationale. Quatre policiers ont également été blessés dans ce deuxième attentat simultané.

“À 11 heures (midi à paris), une personne s’est fait sauter devant la porte arrière” du complexe de Gorjani, où sont rassemblés des services de la Garde nationale et de la police judiciaire, a ajouté Sofiène Zaag. Selon un bilan toujours provisoire, un des policiers blessés dans la première explosion est décédé.

Près de l’ambassade de France
Des morceaux de corps jonchaient la chaussée autour d’une voiture de police sur l’avenue Bourguiba, l’avenue principale, près de la vieille ville, très fréquentée par les touristes et les Tunisiens. Une des explosions s’est produite à quelques mètres de l’ambassade de France, l’autre près de la garde nationale.

Le 30 octobre dernier, une femme s’était fait exploser sur cette avenue Bourguiba, faisant au moins 20 blessés.

La Tunisie est régulièrement frappée par des attaques terroristes, notamment en 2015 avec l’attentat du Bardo (24 morts), celui de Sousse (38 morts) ou encore celui de Tunis, en novembre de la même année, qui coûta la vie à douze soldats de la garde présidentielle.

Cette année, le pays se prépare à deux rendez-vous électoraux importants : les élections législatives le 6 octobre prochain, et un mois plus tard, l’élection présidentielle.

lexpress.fr

Retrouvez l’article sur lexpress.fr

PARTAGER