27è Assemblée de l’Apf: Pourquoi Soro a été “éconduit par les services de la police marocaine”

2560

[ Publié / Modifié il y a

27è Assemblée régionale Afrique de l’Apf: Pourquoi Guillaume Soro a été “éconduit par les services de la police marocaine”

“Face à son entêtement et en raison de son inconduite qui ont indisposé les autorités marocaines, il a été éconduit par les services de la police marocaine”, peut-on lire dans le rapport de cette assemblée faite par l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire..

RAPPORT DE LA 27ème ASSEMBLEE REGIONALE AFRIQUE du 14 et 15 JUIN 2019 à RABAT au MAROC

L’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a participé au travers d’une délégation de sa section nationale de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF), conduite par Monsieur Amadou SOUMAHORO Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et Président de la Section nationale APF, à la 27ème Assemblée régionale Afrique, du 14 au 15 Juin 2019 à Rabat au Maroc.
L’ordre du jour des travaux a porté sur :
Le Rapport d’activités de la Région Afrique ;
Le Programme Numérique APF ;
L’intégration régionale en Afrique ;
Le parlementarisme en Afrique : les nouveaux défis ;
et la Situation du G5 Sahel.

Tous les points de cet ordre du jour ont été discutés et des résolutions ont été adoptées en vue d’une meilleure prise en compte des aspirations des populations de l’espace francophone du continent africain.

Les travaux ont débuté par une rencontre entre la délégation ivoirienne, le Secrétariat de l’APF et le Secrétariat Général de la Chambre des Représentants du Maroc. Cette rencontre avait pour but d’aplanir toutes questions relatives à la sérénité des débats.
A ce propos, la délégation ivoirienne a relevé que seule une application rigoureuse des textes qui régissent notre organisation, serait le gage de la bonne conduite des travaux.

Ainsi, sur la question de la présidence de l’Assemblée Régionale, la délégation ivoirienne a fait ressortir que la lettre et l’esprit de l’article 10 du Règlement de la Région Afrique, confient exclusivement la Présidence de la session au Président de la Section APF qui accueille, en l’occurrence, Monsieur Habib El Malki, Président de la Chambre des Représentants du Royaume du Maroc. Ce texte exclut donc toute coprésidence. En application de cette disposition, les travaux ont été exclusivement présidés par Monsieur Habib El Malki, Président de la section APF du Royaume du Maroc.

C’est le lieu de préciser que l’APF, soucieuse et respectueuse de la souveraineté des Etats énoncée à l’article 1 alinéa 2 de la Charte de la Francophonie et réaffirmée dans le Statut de l’APF, a pris acte de la modification de la section ivoirienne.
En effet, en vertu de l’article 5.2 des Statuts de l’APF, « Les Sections sont constituées à l’initiative ou avec l’accord de leurs parlements. Elles sont libres de leur organisation interne dans le respect des présents statuts. ».

Sur la question de la participation à l’Assemblée Régionale Afrique, deux conditions cumulatives sont requises : être membre d’une section nationale de la Région Afrique et figurer sur la liste des délégués désignés par le Président de l’Assemblée nationale.
En application des dispositions de l’article 12 du Règlement de la Région Afrique qui autorise la Conférence des Présidents à fixer le nombre des délégués, le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a constitué sa délégation.

Conséquemment, aucun autre député ivoirien ne remplissant pas ces conditions, ne peut prendre part aux travaux.
C’est en raison de cette lecture rigoureuse des textes régissant la Région Afrique, que seule la délégation conduite par le Président Amadou SOUMAHORO a pris part aux travaux.

Sur la question des postes à pourvoir, il faut indiquer que seules les sections des parlements sont habilitées à présenter des candidatures. Il en sera ainsi pour l’élection du prochain Président de l’AFP en juillet prochain à Abidjan. A ce propos, l’Assemblée régionale Afrique a décidé que la liste de l’ensemble des postes à pourvoir sera transmise aux différentes sections nationales, en vue de faire leurs propositions.

Au regard des dispositions précitées, il est prétentieux d’affirmer de la part de l’ex Président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire M. SORO Guillaume, qu’il aurait renoncé à une prétendue coprésidence pour éviter un blocage des travaux et un incident diplomatique. Le rejet d’une candidature de la délégation ivoirienne au poste de Vice-président relève également de la désinformation.
La 27ème Assemblée Régionale Afrique s’est achevée sur la décision de tenir la 45ème session de l’APF et la 9ème édition du Parlement Francophone des Jeunes à Abidjan.

Au total, l’Assemblée Régionale Afrique s’est tenue dans le respect des règles qui gouvernent l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, la Côte d’Ivoire ayant assuré sa représentation officielle à ces travaux à travers la délégation conduite par le Président de l’Assemblée nationale, Monsieur Amadou SOUMAHORO.

Il convient de clarifier que l’Ex-Président de l’Assemblée nationale qui avait pourtant annoncé qu’il venait à Rabat pour coprésider l’Assemblée Régionale Afrique, n’a pu le faire en raison de sa position irrégulière vis-à-vis des textes de l’APF.

De même, alors qu’il avait prétendu avoir été invité par la section nationale marocaine de l’APF, les renseignements pris auprès du Président du Parlement marocain, ont révélé qu’aucune invitation ne lui avait été adressée.

Face à son entêtement et en raison de son inconduite qui ont indisposé les autorités marocaines, il a été éconduit par les services de la police marocaine.

N’étant plus membre de la section nationale ivoirienne de l’APF, il lui a été signifié qu’il ne pouvait plus prétendre à des postes de responsabilité au sein de l’APF.

A la fin des travaux et au regard des relations fraternelles qui lient Sa Majesté Mohamed VI Roi du Maroc, au Président de la République de Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a été longuement reçu en audience par le Président de la Chambre des Représentants du Royaume du Maroc, Monsieur Habib El Malki. Les deux personnalités ont évoqué le renforcement des liens de coopération entre les peuples ivoirien et marocain d’une part, et d’autre part entre leurs deux institutions. Ils ont convenu que le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire effectuera une visite d’amitié et de travail au Maroc, du 1O au 14 septembre 2019.

Porte-parole de l’Assemblée Nationale
Écrit par Porte-parole de l’Assemblée Nationale
fratmat.info

Assemblée parlementaire francophone/Guillaume Soro: ” Le coup d’Etat n’a pas eu lieu”

L’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire Guillaume Soro qui a été confirmé à son poste de 1er vice-président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) au détriment de l’actuel président du parlement ivoirien Amadou Soumahoro qui réclamait ce poste, a affirmé que “le coup d’Etat n’a pas eu lieu”, à l’issue d’un sommet à Rabat.

Rappelons quel a 27ème Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) s’est tenue les 14 et 15 juin 2019, à Rabat.
Alerte-info

PARTAGER