Cette nouvelle découverte faite au Portugal éclaircit l’évolution de la vie sur Terre

1252

[ Publié / Modifié il y a

Des chercheurs de l’Université du Kansas (États-Unis) ont découvert les restes fossilisés d’animaux aux corps mous, dépourvus d’exosquelettes, qui ont vécu sur notre planète il y a environ 460 millions d’années.

Une équipe de paléontologues de l’Université du Kansas a mené des fouilles au Portugal et a mis au jour les fossiles de créatures qui ont vécu sur Terre il y a des millions d’années. Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans la revue The Science of Nature.

Ces fossiles sont vieux de 459 à 470 millions d’années, ont précisé les chercheurs. Selon eux, cette découverte comble une lacune dans la compréhension de l’évolution au cours de l’Ordovicien moyen (458 Ma). Jusqu’à présent, peu de fossiles de ce type avaient été trouvés, notamment dans la péninsule ibérique.
Les paléontologues ont pu identifier trois spécimens de méduse ancienne, laquelle appartient probablement au genre Wiwaxia et dont l’affinité aux mollusques et aux vers annélides suscite toujours de vifs débats au sein de la communauté scientifique.

Ces découvertes laissent donc à supposer que ces créatures ont vécu sur Terre pendant une période beaucoup plus longue que prévu. Cela prouverait notamment que les Wiwaxia ont survécu à la grande extinction de l’Ordovicien.
«Grâce à cette découverte, nous avons obtenu de nombreuses informations supplémentaires sur la répartition des animaux à cette époque à l’échelle chronologique et géographique», a conclu Julien Kimmig, l’auteur principal de l’étude. «De plus, cela nous a fourni de nombreuses informations sur la manière dont les animaux anciens se sont adaptés à différents environnements et ont réussi à survivre.»

Sputnik

PARTAGER