Président Bédié, sois fort, reste ferme, que rien ne t’ébranle

2691

[ Publié / Modifié il y a

Cher pépé,

Je sais ce que tu vis en ce moment, que de douleurs et de tristesses doivent t’animer aujourd’hui. Ce n’est pas du tout facile de voir des gens à qui tu as tout donné, des gens que tu as nourris, que tu as portés sur tes bras pour faire d’eux ce qu’ils sont te tourner le dos et pire te vilipender, te ridiculiser à la moindre occasion devant le monde entier. Certains que tu as pris dans ton sein comme tes propres enfants, leur ouvrant les portes de ta maison sans rendez-vous et les propulsant là où jamais dans leurs plus grands rêves, ils n’auraient espérer être, se moquent de toi aujourd’hui, complotent contre toi avec tes adversaires et n’hésitent pas à t’humilier.

Ça doit être difficile, très difficile de voir tes frères, tes confidents, ceux que tu considérais comme fidèles et compagnons indéfectibles te tourner le dos au moment où tu as le plus besoin d’eux pour rejoindre ceux qui te combattent. Mon cher pépé, je sais la douleur qui doit te ronger en ces temps difficiles, je sais la tristesse que tu dois ressentir.

Mais sache que tu as derrière toi des millions d’enfants et de petits enfants qui t’aiment énormément et qui sont déterminés à te suivre jusqu’à la victoire que nous savons certaine. Sache que le président Houphouët-Boigny et tous nos ancêtres qui ont fondé ce parti dans le sang et la douleur sont avec toi et te soutiennent depuis là-haut. Sois fort, reste ferme et que rien ne t’ébranle dans ce combat.

Le PDCI-RDA repose sur du solide, il traversera toutes les preuves, toutes les trahisons et toutes les tempêtes. C’est un parti mythique, mystique et mystérieux qui porte l’âme de la Côte d’Ivoire.

Aucun Homme ne pourra le faire disparaître, sois en rassuré pépé. Nous restons mobilisés et plus galvanisés que jamais pour toi et pour le PDCI-RDA.

Par Joël Kouacou
Le Nouveau Réveil

PARTAGER