La mère de Miss Côte d’Ivoire 2019 réagit au débat sur la nationalité de sa fille

2338

[ Publié / Modifié il y a

Quelques instants après le sacre de sa fille Gueye Tara, comme la reine 2019-2020 de la beauté en Côte d’Ivoire, Adja Soda , sa génitrice a donné ses sentiments à chaud, évoquant notamment le débat sur la nationalité de la miss.

« Ce n’est pas maintenant que ce débat a commencé. Les choses ont commencé depuis son élection à Yamoussoukro. Comme nous ne voulons pas entrer dans la polémique, nous laissons les gens dire ce qu’ils veulent. Son père est sénégalais, mais moi, je suis ivoirienne de par ma mère qui est Adjoukrou. Du côté maternel, je suis ivoirienne, du côté paternel, je suis sénégalaise. Toute ma famille vit à Dabou. Sa grand- mère est de Dabou et elle peut tout justifier tant en Adjoukrou qu’en Baoulé. Son père a été un agent de la Rti. Il s’appelle Medoum Gueye. Ma fille a fait beaucoup de publicités lorsqu’elle était petite dont celle d’Orasel », a-t-elle confié.

Elle a dit être très contente et très émue, du parcours que sa fille doit accomplir, qu’elle lui souhaite bonne chance.

À la question de savoir si c’était prévisible que sa fille gagne, elle a répondu : « Pour moi, oui ! Parce qu’elle avait toutes les chances et c’est quelqu’un de respectueux. Et déjà, elle avait ma bénédiction et la bénédiction de toutes ses tantes ».
Selon la mère, l’année dernière, la miss avait voulu se présenter, mais à la dernière minute, elle a changé d’avis parce qu’elle avait son examen à passer.

« Cette année, étant au Maroc quand elle m’a appelé pour dire qu’elle veut se présenter, je lui ai demandé trois fois si elle était sûre et à trois reprises, elle a répondu qu’elle était sûre. Alors, je lui ai dit d’accord, tu as ma bénédiction. Tu viens, on paie ton billet et on t’encourage. Et aujourd’hui, voici le résultat », a-t-elle témoigné.

M.O
L’Intelligent d’Abidjan

PARTAGER