Mines: Découverte de 60 millions de tonnes de nickel à Samapleu

567

[ Publié / Modifié il y a

Le ministre des Mines et de la Géologie a félicité le 10 mai 2019, Sama Nickel Côte d’Ivoire qui dit avoir fait d’importantes découvertes de gisements de nickel, de cuivre et de palladium de 2010 à 2014, à Samapleu, de 60 millions de tonnes à la surface.

« 60 millions de tonnes de réserve de nickel, c’est important mais le plus important c’est que l’exploration continue, que les perspectives soient encore meilleures. Nous pourrons jeter ainsi les bases des exploitations qui prendront plus de 100 ans », a indiqué le ministre Jean-Claude Kouassi.

Poursuivant, il a souhaité que les populations riveraines accompagnent les industries minières qui s’installent chez elles. Car dira-t-il, lorsqu’une mine industrielle s’installe, un comité de développement local minier présidé par le préfet, est mis en place et ce comité reçoit 0,5% du chiffre d’affaires de la société minière pour participer au développement local. « C’est un partenariat gagnant-gagnant qui permet la création d’activités génératrices de revenus », a-t-il dit.

Pour terminer, il a rappelé que le secteur minier constitue l’un des piliers de l’économie nationale. C’est pourquoi, le Président de la République Alassane Ouattara et le Premier ministre mettent l’accent sur la nécessité de promouvoir la diversification minière.

Auparavant, le président directeur général de cette société, Dr Marc Antoine Aude et ses collaborateurs se sont réjouis de la venue du ministre qui témoigne de l’intérêt des autorités pour le secteur minier.

Parlant des découvertes des gisements de nickel, cuivre et cobalt dans la zone de Yepleu, il a expliqué que c’est la continuité de l’exploration qui se fait depuis 2009 dans la région du Tonkpi. Où Sama Nickel à développer une ressource à la surface pour les gisements de Samapleu de 60 millions de tonnes de ressources disponibles pour une opération à ciel ouvert.

Il a fait savoir que l’entreprise fait face à un certain nombre de défis qui sont, entre autres, le développement de la future mine de métaux de base de Samapleu, l’extraction du minerai pour la production de poudre de nickel et de fer à forte valeur ajoutée.

Pour relever ces défis, il a indiqué que Sama Nickel Côte d’Ivoire a besoin de ressources additionnelles. « Les ressources sont disponibles. Nous avons l’intention de les mettre en production les années à venir pour produire du Nickel en poudre, du fer en poudre et un concentré de cuivre qui seront exportés. Mais nous avons besoin de trouver des ressources additionnelles à celles déjà connues pour nous assurer de la pérennité de l’activité minière dans le temps. L’activité menée en ce moment avec nos partenaires consiste à trouver en profondeur des lentilles de sulfure observées à la surface à l’aide du Typhoon qui détecte les corps minéralisés essentiellement le nickel et le cuivre en profondeur jusqu’à 2 km », a expliqué le patron de Sama Nickel Côte d’Ivoire.

Le ministre Mabri Toikeusse s’est réjoui de l’annonce de Sama Nickel. Il a souhaité que le développement local soit une priorité de cette société. La société a ouvert près de 100 Km de route permettant ainsi le désenclavement de nombreux villages.

SAINT-TRA BI
fratmat.info

PARTAGER