EDS reçu par l’union européenne en prélude à la concertation avec le gouvernement

576

[ Publié / Modifié il y a

Côte d’Ivoire : EDS reçu par l’union européenne en prélude à la concertation avec le gouvernement

Une délégation de la plate-forme politique Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) conduite par son président, le professeur Georges Armand Ouegnin, a été reçue à l’union européenne à Abidjan ce mardi 14 mai 2019, a appris un journaliste d’IvoireBusiness.

La séance de travail entre EDS et la délégation de l’union européenne a eu lieu en présence du chargé des affaires politiques de l’union européenne, monsieur Laurent DERSUS et de son adjointe, madame Louise GROENMARK.

Le président de EDS était accompagné du vice-président chargé des affaires électorales, monsieur TCHEIDE Jean-Gervais, monsieur TEMANIN Georges assurant l’intérim du Vice-Président Kahé Éric chargé des relations avec les Institutions et les partis politiques, et du directeur de cabinet et porte-parole Franck Anderson KOUASSI.

Débutée exactement à 10h15mn, la rencontre à pris fin à 11h35mn.

Il s’agissait d’une rencontre concernant la reforme de la commission électorale independante (CEI), en prélude à la rencontre de concertation entre le gouvernement et l’opposition.

EDS a partagé sa vision d’une CEI qui soit le fruit d’une concertation élargie entre toutes les forces vives de la nation (pouvoir, opposition et société civile) pour engager des discussions qui débouchent à terme sur une réforme en profondeur de la loi numéro 2014-335 du 18 juin 2014 relative à la CEI tel que le recommande la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.

L’enjeu étant de mettre sur pied une CEI véritablement indépendante et qui ait les moyens de son indépendance… La question du juge électoral a été aussi abordée en ce sens que ce dernier doit être le plus crédible et impartial possible pour éviter des conflits post électoraux.

Enfin EDS souhaite à terme une CEI transparente , indépendante et consensuelle pour garantir des élections démocratiques et apaisées.

Au nom de l’UE, monsieur Laurent DERSUS a affirmé avoir pris bonne note de tout ce qui a été dit tout en insistant sur le fait que l’UE suit de près ce dossier qui est pour lui très important pour la Côte d’Ivoire .
Les deux parties ont promis se revoir dans les prochaines semaines.
Nous y reviendrons.

Serge Touré
ivoirebusiness.net

PARTAGER