Conférence de New York et Clôture de la mission aux Etats-Unis

460

[ Modifié / Publié sur Ivorian.Net il y a

5ème Vice-président de EDS :
CONFÉRENCE DE NEW YORK ET CLÔTURE DE LA MISSION AUX ÉTATS-UNIS 🇺🇸.

Depuis le 13 Mars jusqu’au 15 Avril 2019, le Dr BOGA Sako Gervais, Pdt-Fondateur de la FIDHOP et de GRADDH-AFRIQUE et 5ème Vice-président de EDS en charge des questions de Droits de l’homme et de la Démocratie a effectué une importante mission aux États-Unis d’Amérique.
Placé sous l’égide de la coalition de l’opposition politique Ivoirienne, EDS (Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté), cette mission avait pour objet de faire du lobbying auprès des organisations américaines des Droits de l’homme et de la Démocratie et de certaines hautes personnalités.
Ainsi, la mission s’est déroulée à WASHINGTON DC, où d’importantes audiences ont été accordées, à ATLANTA et à NEW YORK, où deux conférences-débats ont été organisées, respectivement le dimanche 7 et le samedi 13 Avril 2019.
S’agissant de la conférence de New York qui a clôturé les activités de la mission, elle a permis de mobiliser massivement la communauté Ivoirienne et africaine de cette grande ville et de ses environs. Avec la présence notable des délégations des partis et structures membres de EDS, dont le FPI du Pdt GBAGBO, l’UNG du Pdt Stéphane KIPRE, l’AIRD du Ministre Éric KAHE, GRADDH-AFRIQUE de Dr BOGA, le CACI et le PDCI-RDA.
À l’issue des différentes rencontres officielles et officieuses et des échanges avec les compatriotes, que devra-t-on retenir de cette mission ?
Que pensent les officiels américains, ainsi que nos compatriotes résidant aux États-Unis des questions brûlantes qui préoccupent actuellement la Côte d’Ivoire les Ivoiriens ?
Comment les amis et partenaires américains peuvent-ils nous aider à résoudre nos problèmes majeurs,
À savoir :
1. La question de la libération totale et définitive du Président Laurent GBAGBO et son ministre BLÉ GOUDE.
2. L’épineuse question de la réforme en profondeur de la Commission Électorale Indépendante (CEI), conformément au verdict de la Cour africaine des Droits de l’homme et des Peuples.
3. La menace grave contre la paix en Côte d’Ivoire que constituerait une éventuelle 3ème candidature de M. Alassane OUATTARA. Etc.

Toutes ces préoccupations feront l’objet d’une prochaine déclaration, après avoir fait le compte-rendu complet de la mission au Président et aux collègues Vice-président de EDS.

Fait à Washington DC, le 14 Avril 2019

Dr BOGA S. Gervais
Pdt-Fondateur de la FIDHOP et de GRADDH-AFRIQUE
5ème Vice-président de EDS.

PARTAGER