Pépé, attaquant Éléphants : «Drogba a sa propre légende. Personne n’essaye d’être..»

2136

[ Publié / Modifié il y a

Nicolas Pépé, l’attaquant en vogue des Éléphants ( 17 buts et 8 passes décisives ) au niveau de la Ligue 1 française avec Lille espère réaliser ses exploits samedi 23 mars 2019 au ‘’Félicia’’ face au Rwanda. Entretien!

Vous vous apprêtez à affronter le Rwanda dans le cadre de la 6e journée des Éliminatoires de la CAN. Dans quel état d’esprit se trouve Nicolas Pépé à quelques heures de ce match ?

Nous avons un match à préparer contre le Rwanda. Il est vrai que nous sommes qualifiés, mais nous avons un cœur de battre cette équipe surtout que nous jouons à domicile. Nous allons tout mettre en œuvre pour remporter le match

Que promet Nicolas Pépé particulièrement aux supporters ivoiriens?

Toujours rester performant, efficace, marquer et fait marquer. Mais le plus important, c’est que l’équipe gagne ; que ce soit moi ou un autre qui marque, c’est pareil. Le plus important, c’est que la Côte d’Ivoire gagne.

Vous allez jouer au ‘’Felicia’’. Qu’attendez vous du public ivoirien ?

Nous demandons au supporters de nous soutenir comme ils savent bien le faire. Cela fait longtemps que nous n’avons pas joué à Abidjan, c’est donc un événement. Nous avons à coeur de donner du sourire au public ivoirien, j’espère que nous allons le faire.

Qu’est ce qui a changé dans ce groupe avec Kamara Ibrahim ?

Un peu de tout. Il y a un an que nous n’avons pas perdu de match. Il y’a une nouvelle génération avec des binationaux, des anciens. Il y’a une bonne cohésion dans cette équipe, et ça se ressent sur le terrain.

La CAN est un challenge personnel pour vous ?

Non. La CAN, c’est déjà le collectif. Nous devons faire un bon parcours, ensuite essayer d’aller le plus loin possible, c’est-à-dire remporter cette compétition.

Est-ce que Nicolas Pépé est sur le départ de Lille ?

Je ne vais pas partir. Il reste beaucoup de match avant d’y penser. Maintenant, je me concentre sur ces deux matchs ( ndlr : le Rwanda, le Libéria), et après je retourne en club. Nous avons une saison à terminer.

Vous êtes néanmoins annoncé dans de grands championnats européens. Êtes-vous fasciné par un championnat en particulier ?

Aucun. Je regarde tous les championnats. Je n’ai aucune préférence.

Est ce que vous vous considérez aujourd’hui comme l’héritier de Didier Drogba en sélection au regard de vos performances?

Didier Drogba a sa propre légende. Personne n’essaie d’être comme lui. Chacun veut faire son petit bout de chemin en sélection et ne ressembler à personne.

Réalisé par Ange K

L’Intelligent d’Abidjan

PARTAGER